Tous les modèles du constructeur Citroën

CITROËN

Toutes les voitures françaises
LES MODÈLES CITROËN DEPUIS 1950 : 96 modèles
LES CITROËN DÉCRITES SUR AUTO FOREVER : 8 modèles

Les origines


Citroën est un des grands constructeurs automobiles français. La marque possède une image forte faite d’innovation et d’originalité même s’il lui est aussi arrivé de créer des voitures sans saveur.

X
UN FONDATEUR AUDACIEUX

Un fondateur audacieux

Citroën Type A 1919 - photo Citroën

Citroën Type A 1919 – photo Citroën

André Citroën était un entrepreneur visionnaire et dynamique. Peu après sa sortie de Polytechnique en 1901, il démarra une activité pour produire des transmissions industrielles à partir d’engrenages à double denture hélicoïdale. En 1907, il intégra le conseil d’administration du constructeur automobile Mors. Il dirigea et sauva cette firme entre 1911 et 1914.

Entretemps son activité industrielle fut transférée dans une nouvelle usine exploitée par la société des engrenages Citroën fondée en 1913. Après avoir rejoint l’armée en 1914, il démarra une nouvelle usine pour produire des obus à partir de juillet 1915. Avant la fin de la guerre, il décida de se lancer dans la construction automobile en appliquant les techniques de fabrication en vigueur outre-Atlantique et notamment chez Ford (travail à la chaîne et production en série).

André Citroën démarra en son nom propre la marque automobile homonyme nom en 1919. Sa première voiture, la Type A fut dévoilée à Paris en mai 1919 au prix de 6995 francs, équivalent à 9255 euros actuels. C’était un tiers du prix d’une voiture de 1914. Le succès fut immédiat et les commandes affluèrent. Le premier client fut livré le 4 juillet 1919. La production démarra lentement mais dépassa les 10 000 exemplaires annuels, versions commerciales incluses, dès 1920.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

GLOIRE ET SUCCÈS

Gloire et succès

Citroën Type C 5HP torpédo 1921 - photo Citroën

Citroën Type C 5HP torpédo 1921 – photo Citroën

Les années 1920 furent un âge d’or pour les automobiles Citroën. La gamme de modèles se développa. L’activité automobile se constitua en société en juillet 1924. En 1925, la

production fut supérieure à 61 000 exemplaires. Citroën était alors le premier constructeur automobile français devant Renault (~50 000 unités produites) et Peugeot (~20 000 unités produites).

Citroën dépensait énormément en publicité et évènements promotionnels tels que l’illumination de la Tour Eiffel avec son nom entre 1925 et 1934 ou bien les raids en Asie et en Afrique. L’innovation technique caractérisait déjà les modèles de la marque au double chevron, logo symbolisant les engrenages à double denture des débuts d’André Citroën.

En 1929, la production annuelle de voitures atteint un chiffre record de 86 000 exemplaires. Ce record ne sera dépassé qu’en 1953. Citroën débuta la production de petits camions et d’autocars en 1929. Cette activité durera jusqu’en 1974.

Au début des années 1930, Citroën possédait quatre usines situées à Levallois, Saint Ouen (emboutissage), Clichy (fonderie) et au Quai de Javel.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

CRISE ET RACHAT PAR MICHELIN

Crise et rachat par Michelin

Citroën C4G roadster 1931 - photo Citroën

Citroën C4G roadster 1931 – photo Citroën

La crise du début des années 1930 conduisit Citroën à connaître de graves difficultés financières. Malgré l’effondrement des ventes, les dépenses continuèrent à un rythme effréné engendrant de lourdes pertes financières.

Malgré cela, Citroën tenta le tout pour le tout avec la préparation d’un nouveau modèle très innovant. En mars 1933, l’ingénieur André Lefebvre rejoint la marque au double chevron. En octobre 1933, une nouvelle usine fut inaugurée du Quai de Javel suite à la démolition de l’ancienne. Elle était prévue pour fabriquer plus de mille voitures par jour.

En avril 1934, Citroën lança la production de la nouvelle 7, pas encore nommée Traction Avant, et dessinée par Flaminio Bertoni. Cette voiture passa du stade de l’idée à la celui de la production en série en 15 mois seulement. Elle innovait avec sa caisse monocoque, conçue en collaboration avec la firme américaine Budd,

sa transmission par les roues avant et son nouveau moteur à soupape en tête et chemises humides. Une version à moteur V8 la 22 fut également dévoilée

au salon de Paris en octobre 1934. Cependant la voiture manquait de mise au point en raison d’une conception et d’un lancement accélérés en raison des difficultés financières du constructeur.

Citroën 7 Traction Avant 1934 - photo Citroën

Citroën 7 Traction Avant 1934 – photo Citroën

L’année 1934 marqua aussi la fin de la collaboration entre le constructeur et les carrossiers extérieurs. Toutes les carrosseries étaient désormais conçues et fabriquées par Citroën.

Finalement en décembre 1934, la marque déposa son bilan. Elle fut reprise par Michelin le plus grand créancier du constructeur de Javel. La production fut de seulement 26 400 voitures en 1935. Le 3 juillet de la même année, André Citroën décéda. Il n’eut pas l’opportunité d’assister au succès de sa Traction Avant.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

REDRESSEMENT

Redressement

Citroën TUB 1939-1941 - photo Citroën

Citroën TUB 1939-1941 – photo Citroën

Sous la direction de Pierre Michelin puis de Pierre Boulanger, le constructeur retrouva le chemin du succès. Ce résultat fut atteint grâce à une meilleure gestion sans pour autant renier l’esprit d’innovation caractéristique du fondateur de la marque. À partir de 1938, l’unique modèle en production était la Traction Avant. Cette même année, André Lefeb

vre et Flaminio Bertoni commencèrent à travailler sur sa remplaçante, la future DS.

En 1939, la production atteignit 52 296 voitures. Cette même année, deux modèles innovants étaient proches de leur carrière commerciale. Tout d’abord le fourgon TUB, développé depuis 1936, disposait de la traction avant, d’une cabine avancée et d’une porte latérale coulissante. Le TUB fut lancé au mois de juin 1939. La seconde guerre mondiale écourta sa carrière puisque seulement 1 748 exemplaires furent produits jusqu’à l’arrêt de la production en 1941. Ensuite, le prototype de la TPV pour très petite voiture, était bien

avancé. Mais la future 2CV ne fut finalement lancée qu’en octobre 1948.

Citroën interrompit sa production en novembre 1941 à cause de la guerre. Elle reprit en juin 1945.

Citroën 2CV prototype 1939 - photo Citroën

Citroën 2CV prototype 1939 – photo Citroën

Le TUB réapparait au salon de Paris en octobre 1946. Mais sa production ne fut pas relancée parce que son remplaçant le type H est prêt. Il fut présenté au salon de Paris en octobre 1947. Sa commercialisation débuta en juin 1948.

En octobre 1948, la 2CV fut présentée au salon de Paris. Sa commercialisation ne fut toutefois effective qu’à partir de l’année modèle 1950. Pierre Boulanger avait eu l’idée et poussa au développement de la 2CV. Il décéda dans un accident de voiture en novembre 1950 et n’assista pas au succès de la voiture. Un parallèle peut être fait avec la mort d’André Citroën avant le succès de la Traction Avant.

Nous allons maintenant passer en revue toutes les Citroën depuis 1950.

Citroën 11 Traction Avant 1948 - photo Citroën

Citroën 11 Traction Avant 1948 – photo Citroën


Citroën 2CV 1948 - photo Citroën

Citroën 2CV 1948 – photo Citroën

Enregistrer

Les activités commerciales et industrielles


LES DIRIGEANTS DEPUIS 1919 ET LES DATES CLÉS DEPUIS 1950

Les activités commerciales et industrielles :

Les dirigeants successifs de Citroën

NomOriginePériode
André CitroënFondateur1919-1934
Pierre Michelin1935-1937
Pierre BoulangerSalarié de Michelin depuis 19221937-1950
Robert PuiseuxCadre dirigeant de Michelin1950-1958
Pierre BercotSalarié de Citroën depuis 19371958-1971
François Rollier1971-1974
Georges TaylorSalarié de Peugeot1974-1979
Xavier KarcherSalarié de Peugeot depuis 19561979-1997
Claude SatinetSalarié de Citroën depuis 19731997-2007
Gilles MichelSalarié de PSA depuis 20022007-2008
Jean-Marc GalesRecruté en 20092009
Frédéric BanzetSalarié de PSA depuis 19822009-2014
Linda JacksonSalarié de Citroën depuis 2005Depuis 2014

En 1953, un accord est établi entre Citroën et Panhard pour la fusion partielle de leurs deux réseaux commerciaux. Citroën acquiert 45% de la société Panhard & Levassor en avril 1955. La fusion des deux entreprises est entérinée en 1965. Panhard cesse la production de voitures en 1967. Citroën a fait ainsi disparaître un de ces concurrents.

Le centre d’études de la marque de Vélizy entre en activité en 1965.

Au cours des années 1960, Citroën, sous la direction de Pierre Bercot, cherche à faire de la croissance externe plutôt que de développer sa propre gamme. Citroën reprend l’usine Simca de Nanterre en 1961 pour produire des pièces détachées. En juin 1964, Citroën signe avec NSU un accord de coopération technique sur le moteur rotatif. Une société commune, la Comobil est établie à Genève. Une seconde société commune, la Comotor est créée au Luxembourg en mai 1967 pour la fabrication de moteurs à piston rotatif. Par ailleurs, La marque au double chevron prend une participation majoritaire dans le capital du constructeur de poids lourds Berliet en 1967.

Mais cette stratégie conduit à des pertes financières. L’État français accorde des prêts bonifiés à Citroën en 1966 et en 1968. Pourtant le scénario continue. Citroën rachète Maserati en mars 1968. Cette même année, le groupe est réorganisé sous une nouvelle société mère Citroën S.A qui préside aux activités des marques Citroën, Panhard et Berliet.

En septembre 1968, un accord de coopération technique et financier est conclu avec le groupe Fiat. Le groupe Citroën est alors placé au sein d’une société commune, la Pardevi établie en décembre 1968, et dont les deux actionnaires sont Michelin pour 51% et Fiat pour 49%. Les pertes continuent de s’accumuler malgré le lancement de la GS qui est arrivée trop tardivement. Pour empêcher une fusion entre Citroën et Fiat, Peugeot et Renault interviennent auprès du ministère de l’industrie. En juin 1973, la société Pardevi est dissoute d’un commun accord, Michelin rachetant les parts de Fiat. De la période de coopération entre Citroën et Fiat, le seul résultat concret a été l’utilitaire C35. Les projets de plate-forme commune pour les Citroën CX et Lancia Gamma n’aboutissent pas. Citroën a aussi distribué la marque Autobianchi en France, Belgique, Suisse et Portugal entre 1969 et 1975.

En juin 1974, François Michelin rencontre François Gauthier, le président de Peugeot. Après des mois de négociations et avec l’appui du gouvernement français, Peugeot acquiert 38% de Citroën en décembre 1974. Berliet est cédé par Citroën à Renault.

En 1975, Citroën place Maserati en faillite et abandonne la marque. Cette même année, il quitte le marché américain où la marque était présente depuis 1957.

Peugeot accroit sa participation à 90% du capital de Citroën en mai 1976. Peugeot et Citroën fusionnent. La holding PSA est constituée avec les filiales Automobiles Citroën et Automobiles Peugeot.

Les sociétés communes avec NSU, Comobil et Comotor, sont dissoutes en 1977 avec la disparition de la marque allemande.

En décembre 1976 Citroën signe un accord en Roumanie pour l’établissement d’une usine automobile à Craiova. Elle démarre à la fin de l’année 1981 et produit l’Oltcit et sa jumelle la Citroën Axel.

Citroën réussit à vendre son premier lot de voiture en Chine en 1980. En décembre 1989, un accord est trouvé avec les autorités du pays pour la production de la future Citroën ZX. En mai 1992, une société commune est établie avec Dongfeng. L’assemblage à partir de pièces importées débute en septembre 1992. La production avec des composants locaux démarre en septembre 1995 dans l’usine de Wuhan.

En 1995, un accord est signé avec le constructeur malais Proton pour la production d’un modèle dérivé de la Citroën AX. La Proton Tiara est fabriquée en Malaisie entre 1996 et 1999.

Au sein du groupe PSA, Citroën bénéficie des accords de coopération avec d’autres groupes automobiles tels que Fiat, Toyota et Mitsubishi.

Les années 2000 se caractérisent par un développement de la production hors de France soit pour atteindre de nouveaux marchés (Chine, Brésil et Argentine), soit pour réduire les coûts en délocalisant (Slovaquie).

Les lieux et chiffres de production


TOUS LES PAYS QUI ONT FABRIQUÉ DES CITROËN ET GRAPHIQUE DE LA PRODUCTION DEPUIS 1945

Les lieux et chiffres de production :

Le tableau ci-dessous liste des pays et des sites de production des automobiles Citroën dans le monde.

FranceQuai de Javel : 1919-1977 ; production de 3 227 105 voitures (site de démarrage des activités industrielles de Citroën en 1913, vendue à la ville de Paris en 1974)

Levallois : 1922-1988 ; production de 2 846 470 voitures (louée à Clément-Bayard entre 1922 et 1929)

Rennes La Janais : depuis 1961

Aulnay-sous-Bois : 1973-2014

Poissy : depuis 1991 (usine Peugeot, ex-Talbot, ex-Simca, ex-Ford)

Valenciennes : depuis 1994 (Sevel-Nord, société commune entre PSA et Fiat entre 1988 et 2012 puis filiale PSA depuis 2012)

Mulhouse : depuis 2004 (usine Peugeot)

Sochaux : depuis 2011 (usine Peugeot)

EspagneVigo : depuis 1958

Madrid : depuis 2001 (usine Peugeot, ex-Talbot, ex-Chrysler, ex-Barreiros)

PortugalMangualde : depuis 1964
ItalieProduction par Fiat entre 1974 et 1987

Société commune entre PSA et Fiat produisant des Citroën depuis 1981 (Sevel-Sud, Val di Sangro)

TchéquieSociété commune entre PSA et Toyota produisant des Citroën depuis 2005
SlovaquieFiliale PSA produisant des Citroën depuis 2008
RussieSociété commune entre PSA et Mitsubishi produisant des Citroën depuis 2010
TurquieFiliale Tofas du groupe Fiat produisant des Citroën depuis 2007
ChineSociété commune avec Dongfeng depuis 1992 ; assemblage entre 1992 et 1995 (ZX) et entre 1996 et 1997 (Xantia et XM) ; production à Wuhan depuis 1996.

Usine Wuhan 2 lancée en 2009

Usine Wuhan 3 lancée en 2013

JaponProduction par Mitsubishi depuis 2007
ArgentineFiliale PSA produisant des Citroën depuis 1999
BrésilFiliale PSA produisant des Citroën depuis 2001

Le tableau ci-dessous liste les pays assemblant ou ayant assemblé des automobiles Citroën dans le monde.

BelgiqueBruxelles-Forest : 1926-1980 ; 1 047 661 voitures assemblées entre 1948 et 1980 plus environ 30 000 avant la guerre
Royaume UniSlough : 1926-1966 ; 58 289 voitures assemblées
ItalieMilan : 1926-1935
AllemagneCologne : 1927-1935 ; 18 710 voitures assemblées
YougoslavieAssemblage par Tomos entre 1960 et 1984 ; création de la société commune Cimos en 1971
Pays BasAssemblage du Type H entre 1963 et 1972 ; 10 016 voitures assemblées
GrèceAssemblage entre 1974 et 1983 (Baby Brousse sous le nom Namco Pony)
ArgentineAssemblage entre 1960 et 1979 à Catila par la filiale Citroën Argentina puis production sous la marque IES entre 1980 et 1989
ChiliAssemblage entre 1963 et 1982
CambodgeAssemblage entre 1957 et 1959 (2CV Fourgonnette)
Viet NamAssemblage entre 1970 et 1972 plus un dernier lot en 1985 (Baby Brousse)
IndonésieAssemblage entre 1979 et 1983 puis entre 1987 et 1994
AustralieAssemblage entre 1960 et 1966
IranAssemblage par Saipa entre 1969 et 1980 (2CV, Dyane, Baby Brousse) puis entre 2001 et 2010 (Xantia)
Afrique du SudAssemblage entre 1959 et 1978 ; filiale établie en 1971 ; 30 327 voitures assemblées
Côte d’IvoireAssemblage entre 1970 et 1978 (Baby Brousse)
Guinée BissauAssemblage entre 1979 et 1982 (Baby Brousse et FAF)
CentrafriqueAssemblage entre 1980 et 1982 (Baby Brousse et FAF)
SénégalAssemblage entre 1981 et 1983 (Baby Brousse et FAF)

Des Citroën ont aussi été assemblées au Maroc, en Egypte, en Tunisie, au Zimbabwe, au Mozambique, à Madagascar, en Thaïlande, en Uruguay, au Paraguay et en Équateur.

Production de Citroën par année depuis 1945

Production de Citroën par année depuis 1945

Les innovations techniques


LES INNOVATIONS TECHNIQUES

À venir

Le sport automobile


LE SPORT AUTOMOBILE

À venir

Les véhicules


96 modèles de Citroën ont été disponibles depuis 1950 en comptant les variantes de carrosserie.

La majorité des Citroën se trouvent dans les segments A, B et C (minis, petites et moyennes inférieures).

Le segment des moyennes inférieures a été longtemps délaissé avant de devenir le cœur de l’offre de la marque.

Citroën arrive tardivement dans les segments des moyennes supérieures et des intermédiaires (familiales).

En dépit d’une longue tradition de grandes routières, Citroën n’est plus présent dans le segment F depuis la disparition de la C6 en 2012. L’unique représentant de la marque dans ce segment est désormais le gros fourgon Jumper.

Enfin, Citroën a fait une incursion dans le segment du luxe au début des années 1970 avec le coupé SM.

La gamme s’est caractérisée pendant près de 20 ans par un trou entre les petites voitures bicylindres (2CV et dérivés) et les grandes routières (Traction puis DS). Elle a été ensuite complète entre 1970 et 1990 avant de connaître une forte réduction du nombre de modèles disponibles. Après le retour d’une gamme complète et variée dans les années 2000, le nombre de modèles proposé explose.

Top 10 des Citroën les plus produites


Ce palmarès ne concerne que les modèles dont la production est terminée et les chiffres disponibles. Étant donné que les Berlingo et C3 de 1ère génération ont dépassé le seuil des deux millions d’unités produites, les Dyane et Xsara sortiront de ce classement.

LES GRANDES PÉRIODES

Les grandes périodes

Nombre de modèles Citroën par année depuis 1950

Nombre de modèles Citroën par année depuis 1950

1948-1960 : deux antipodes dans la gamme, une petite voiture, la 2CV et un modèle symbolisant le haut de gamme français, la Traction Avant puis la DS

1961-1970 : tentative de diversification sans grand succès à partir de la 2CV

1970-1976 : la gamme s’étoffe enfin mais les pertes financières accumulées conduisent au rachat de Citroën par Peugeot

1976-1991 : la coopération avec Peugeot et la perte d’originalité des gammes inférieures

1991-1998 : la qualité arrive sur les Citroën

1998-2009 : l’originalité revient tout comme les succès commerciaux

Depuis 2009 : les débuts de la montée en gamme avec la ligne DS qui devient une marque à part entière en 2015 et le développement sur le marché chinois

Enregistrer

LA GAMME CITROËN AUJOURD’HUI

La gamme Citroën aujourd’hui

En 2017, la gamme Citroën se compose de 23 modèles dont 9 ne sont pas disponibles en Europe.

Il s’agit des C3 2ème génération et Berlingo 1ère génération encore disponible sur certains marchés d’Amérique Latine. On y trouve aussi le crossover C3 Aircross, dérivé du feu monospace C3 Picasso. Ensuite, nous avons trois modèles réservés exclusivement au marché chinois : la C3-XR, la C4 sedan, la C5 berline, la C5 Aircross et la C6. Enfin, la C4L a une vocation plus internationale puisqu’on les trouve en Chine, en Amérique du Sud et en Russie.

Les autres modèles (C-Zero, E-Mehari, C1, C3, C3 Aircross, C-Elysee, C4 Cactus, C4, C4 Picasso, C4 Aircross, Nemo, Berlingo, Jumpy/Spacetourer, Jumper) sont disponibles sur la plupart des marchés mondiaux : Europe, Maghreb, Turquie, Proche et Moyen Orient, Russie, Amérique du Sud, Afrique du Sud, Japon, Corée du Sud, Chine, Asie du Sud-Est, Australie, Nouvelle Zélande.

Citroën est aujourd’hui absent du marché indien et des marchés nord-américains (États-Unis, Canada et Mexique). Pourtant Citroën commercialisa ses modèles aux États-Unis entre 1956 (MY 1957) et 1975. Les 2CV (1957-1959), Ami 6 (1963-1967), DS (1957-1972) et SM (1972-1975) furent proposés à la clientèle.

POUR APPROFONDIR

Passion Citroën

Citroennet (site en anglais)

Chronologie des modèles par segment et par carrosserie


Les photos des modèles proviennent de la société Automobiles Citroën sauf indication contraire.

Toutes les voitures avec une carrosserie de berline

 Les berlines


Revenir à: tous les modèles
Toutes les minis voitures

LNA
1976-1986

LNA 1976-1986

AX
1986-1999

AX 1986-1999

Saxo
1995-2003

Saxo 1995-2003

C1
2005-2014

C1 2005-2014

C1
depuis 2014

C1 depuis 2014
Toutes les petites voitures

2CV
1948-1990

2CV 1948-1990
1

Dyane
1967-1983
Fiche disponible

1

Visa
1978-1988
Fiche disponible

Axel
1984-1990

Axel 1984-1990

C2
2003-2009

C2 2003-2009

DS3
2009-2015

DS3 2009-2015

C3
2001-2014

C3 2001-2014

C3
depuis 2009

C3 depuis 2009

C3
depuis 2016

C3 depuis 2016

C2 (Chine)
2006-2014

C2 (Chine) 2006-2014

C-Elysée hatchback
2009-2014

C-Elysée hatchback 2009-2014

C-Elysée
2002-2014

C-Elysée 2002-2014

C-Elysée
depuis 2012

C-Elysée depuis 2012
Toutes les voitures moyennes inférieures

Ami 6
1961-1971

Ami 6 1961-1971
1

Ami 8 / Ami Super
1969-1978
Fiche disponible

ZX
1991-2009

ZX 1991-2009

Xsara
1997-2004

Xsara 1997-2004

C4
2004-2011

C4 2004-2011

C-Quatre hatchback
2008-2015

C-Quatre hatchback 2008-2015

C4
depuis 2010

C4 depuis 2010

DS4
2010-2015

DS4 2010-2015

Fukang sedan
1998-2003

Fukang sedan 1998-2003

C-Quatre sedan
2009-2015

C-Quatre sedan 2009-2015

C4 sedan
depuis 2015

C4 sedan depuis 2015
Toutes les voitures moyennes supérieures

GS
1970-1980

GS 1970-1980

GSA
1979-1986

GSA 1979-1986

BX
1982-1993

BX 1982-1993

Xantia
1992-2010

Xantia 1992-2010

C4 Pallas
2006-2012

C4 Pallas 2006-2012

C4 Lounge
depuis 2012

C4 Lounge depuis 2012

DS5
2011-2015

DS5 2011-2015
Toutes les voitures intermédiaires

C5
2000-2007

C5 2000-2007

C5
depuis 2008

C5 depuis 2008
Toutes les grandes voitures

Traction Avant
1934-1957

Traction Avant 1934-1957

DS
1955-1975

DS 1955-1975

CX
1974-1989

CX 1974-1989

XM
1989-2000

XM 1989-2000
1

C6
2005-2012
Fiche disponible

C6
depuis 2016

C6 depuis 2016

Toutes les voitures avec une carrosserie de break

Les breaks


Revenir à: tous les modèles
Toutes les voitures moyennes inférieures

Ami 6 break
1965-1971

Ami 6 break 1965-1971
1

Ami 8 / Ami Super break
1969-1978
Fiche disponible

Toutes les voitures moyennes supérieures

GS-GSA break
1971-1986

GS-GSA break 1971-1986

BX Evasion
1985-1994

BX Evasion 1985-1994

Xantia break
1995-2001

Xantia break 1995-2001
Toutes les voitures intermédiaires

C5 break
2000-2007

C5 break 2000-2007

C5 break
2008-2017

C5 break depuis 2008
Toutes les grandes voitures

DS break
1959-1975

DS break 1959-1975

CX break
1976-1991

CX break 1976-1991

XM break
1991-2000

XM break 1991-2000

Toutes les voitures avec une carrosserie de coupé

Les Coupés


Revenir à: tous les modèles
Toutes les petites voitures

Bijou
1959-1964

Bijou 1959-1964
Toutes les voitures moyennes inférieures
1

M35
1969-1970
Fiche disponible

C4 coupé
2004-2010

C4 coupé 2004-2010

204 coupé
1966-1970
photo Peugeot

Toutes les voitures de luxe

SM
1970-1975

SM 1970-1975

Toutes les voitures avec une carrosserie de cabriolet

Les Cabriolets


Revenir à: tous les modèles
Toutes les petites voitures
1

C3 Pluriel
2002-2010
Fiche disponible

Toutes les grandes voitures

DS cabriolet
1961-1971

DS cabriolet 1961-1971

Toutes les voitures avec une carrosserie de monospace

Les Monospaces


Revenir à: tous les modèles
Toutes les minis voitures

C-Zero
depuis 2010

C-Zero depuis 2010
Toutes les petites voitures

C3 Picasso
2008-2017

C3 Picasso depuis 2008
Toutes les voitures moyennes inférieures

Xsara Picasso
1998-2012

Xsara Picasso 1998-2012

C4 Picasso
2006-2013

C4 Picasso 2006-2013

C4 Picasso
depuis 2013

C4 Picasso depuis 2013
Toutes les voitures intermédiaires

Evasion
1994-2001

Evasion 1994-2001

C8
2002-2014

C8 2002-2014

Toutes les voitures avec une carrosserie de crossover SUV

Les Crossovers


Revenir à: tous les modèles
Toutes les minis voitures

E-Mehari
depuis 2015

E-Mehari depuis 2015
Toutes les petites voitures

C3 Aircross
depuis 2010

C3 Aircross depuis 2010

C4 Cactus
depuis 2014

C4 Cactus depuis 2014

C3-XR
depuis 2014

C3-XR depuis 2014
Toutes les voitures moyennes inférieures

C4 Aircross
depuis 2011

C4 Aircross depuis 2011
Toutes les voitures moyennes supérieures

C-Crosser
2007-2012

C-Crosser 2007-2012

Toutes les voitures avec une carrosserie de tout-terrain

Les Tout-terrain


Revenir à: tous les modèles
Toutes les petites voitures

Mehari
1968-1987

Mehari 1968-1987

Baby Brousse
1969-1987

Baby Brousse 1969-1987

FAF
1978-1982

FAF 1978-1982

Toutes les voitures avec une carrosserie de fourgonnette

Les Fourgonnettes


Revenir à: tous les modèles
Toutes les petites voitures

2CV fourgonnette
1954-1978

2CV fourgonnette 1954-1978

Acadiane
1978-1987

Acadiane 1978-1987

C15
1984-2006

C15 1984-2006

Nemo
depuis 2007

Nemo depuis 2007
Toutes les voitures moyennes inférieures
1

Ami 8 / Super Service
1969-1978
Fiche disponible

Berlingo
depuis 1996

Berlingo depuis 1996

Berlingo
depuis 2008

Berlingo depuis 2008
Toutes les voitures moyennes supérieures

GS-GSA Service
1971-1987

GS-GSA Service 1971-1987

Toutes les voitures avec une carrosserie de fourgon

Les Fourgons


Revenir à: tous les modèles
Toutes les voitures intermédiaires

Type H
1947-1983

Type H 1947-1983

C25
1981-1994

C25 1981-1994

Jumpy
1995-2006

Jumpy 1995-2006

Jumpy
2006-2016

Jumpy 2006-2016

Jumpy-Spacetourer
depuis 2016

Jumpy-Spacetourer depuis 2016
Toutes les grandes voitures

C35
1974-1992

C35 1974-1992

Jumper
1994-2017

Jumper depuis 1994

Jumper
depuis 2006

Jumper depuis 2006

Votez pour ce constructeur.

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien