CITROËN DYANE

1967 – 1983

La Citroën Dyane est une berline compacte à toit découvrable établie sur la base de la 2CV. Elle séduit par son excellente tenue de route et par sa modularité à toute épreuve.

Tous les modèles du constructeur Citroën
Toutes les voitures françaises
Toutes les petites voitures
Toutes les voitures avec une carrosserie de berline

Votez pour ce modèle.

Autres appellations:Diana 6 en Yougoslavie ; Jyane 602 en Iran
PlateformeCitroën 2CV
DesignerLouis Bionier, puis Henri Dargent et Jacques Charreton

– SON HISTOIRE –

Comment remplacer une voiture aussi mythique que la 2CV ? Comment succéder à un modèle au catalogue depuis près de 20 ans ? Comment arriver à séduire tout autant sa clientèle ?

C’est pour répondre à ces problématiques que l’équipe Citroën s’attelle en 1964 à l’élaboration d’un nouveau modèle. En effet bien que populaire et appréciée pour sa tenue de route et sa modularité, la « deuche » commence à se faire vieille, ternie par une carrosserie et un moteur devenus trop fragiles pour l’époque. Et le plein essor de la Renault 4 « Quatrelle » ne semble pas arranger la situation. Le cahier des charges de celle que l’on appellera bientôt « la nouvelle 2CV » est assez particulier : développer un nouveau véhicule à partir d’éléments techniques et esthétiques issus des 2CV/Ami 6 et adaptable à leurs chaînes de montage, afin de réduire au maximum les coûts de fabrication et d’assemblage. Petit plus : le directeur des usines Citroën souhaite que cette nouvelle voiture ait un coffre à hayon de série (en option sur les 2CV), afin de mieux contrer l’offre Renault.

Rien de bien nouveau du côté technique donc, le plus gros du travail étant à faire au niveau esthétique. Contre toute attente ce nouveau modèle n’est pas confié au bureau de style du chevron (qui travaille alors sur le restylage de la DS) mais à celui de Panhard. En effet, la maison mère de la Dyna travaille depuis quelques années étroitement en collaboration avec Citroën, et c’est à cet effet un ingénieur de la marque, Louis Bionier, qui est en charge du projet. C’est lui qui esquisse les premiers traits, et le dessin passe ensuite de bureau en bureau et de designer à designer, à cheval entre les équipes Citroën et celles de Panhard. C’est finalement à Henri Dargent et Jacques Charrenton que l’on doit sa ligne finale.

Phares incrustés dans la carrosserie, coffre à hayon, ligne plus aérodynamique : à part quelques changements, cette nouvelle voiture ressemble plus à une 2CV restylée qu’à un véritable modèle inédit. Pour ne pas brusquer les amoureux de la deuche sans doute ! Le modèle définitif, baptisé « Dyane » (un nom déposé par Panhard dérivé de « Dyna ») est présenté au public le 29 août 1967.

Proposée en niveau de gamme « Luxe » ou « Confort », elle se dote du bicylindre de la 2CV, au choix en version 18,5ch ou 25,5ch, ainsi que de son système d’amortissement inédit. L’équipement de série est rudimentaire même si le panel d’options disponible est honorable pour la catégorie (sièges avant séparés, banquette arrière rabattable, chauffage, plancher de fond de coffre, embrayage centrifuge). Comme sur la deuche, on notera l’absence d’un toit rigide, au profit d’une longue capote à ouverture intérieure (en série) et extérieure (en option), là encore le dépaysement n’est pas total !

Elle évolue d’année en année, et à part quelques modifications, se dote d’une troisième vitre latérale en 1970, d’un rétroviseur extérieur conducteur en 1971 et de suspensions McPherson cette même année. C’en est alors fini des suspensions à batteurs et amortisseurs à friction, si caractéristiques de la 2CV, qui équipaient la Dyane jusque-là !

Les différentes appellations des versions, moteurs et niveaux de finition changent eux aussi régulièrement :la Dyane 6 type AYB à moteur de 28,5ch succède par exemple à la Dyane D6 type AYA3 de 25,5ch, la Dyane 4 type AYA2 est renommée « Dyane » en 1970… Un vrai capharnaüm n’est-ce pas ? Pas de panique, toutes ces subtilités sont indiquées ci-dessous dans notre tableau « Les différentes versions » !

Même si elle est victime d’un positionnement compliqué, coincée entre l’Ami 6 puis l’Ami 8, et la 2CV, cette-dernière n’étant finalement pas supprimée, la Dyane mène toutefois une carrière très correcte. Fabriquée en France, en Espagne, au Portugal, en Yougoslavie, ou même en Iran sous le nom de « Jyane 602 », dérivée en éditions limitées (Caban, Capra, Edelweiss, Côte d’Azur), utilisée comme base pour les Citroën Acadiane et Méhari : c’est une voiture qui plaît. Ses ventes décollent même en 1974, après que le premier choc pétrolier, qui atteint gravement le portefeuille des français, les incite à se tourner vers des modèles bon marché. La Dyane devient même la voiture la plus importée en Italie en 1977.

Certes lorsque sa production cesse en 1983 sa carrière semble en demi-teinte face à une 2CV indétrônable (elle existera jusqu’en 1990 !), et une Visa aux arguments solides, mais la Dyane s’est dignement battue, et s’est tout de même vendue à 1 443 583 exemplaires, laissant une marque non-négligeable dans l’histoire de Citroën.

FICHE HISTORIQUE

CHRONOLOGIE DES ÉVOLUTIONS

DateMillésimeEvènementsDescription
07/1967Début production
08/1967MY 1968LancementPrésentation et lancement le 29 août de la Dyane (type AYA) en finition Luxe et Confort et avec le moteur 425cc de 18,5ch
01/1968Nouvelle versionDyane D6 (type AYA3) avec le moteur 602cc de 25,5ch, renommée Dyane 6 dès le mois d’avril 1968
02/1968AméliorationsLa planche de bord se dote d’un cendrier en série.
03/1968Nouvelle versionDyane 4 (type AYA2) avec le moteur 435cc de 24ch
Courant 1968Début commercialisationLa Dyane 6 est produite et distribuée en Iran par le constructeur local Saipa, sous le nom de « Jyane 602 ».
09/1968MY 1969AméliorationsPuissance accrue du moteur sur la Dyane 6 (type AYB)
Poignées de portes avec forme moins anguleuse
Retouches à la calandre avec un maillage moins espacé
01/1969Arrêt commercialisationLa Dyane (type AYA) et son moteur 2H 425cc 18,5ch disparaissent
10/1969MY 1970AméliorationsAjout d’une troisième glace latérale
Le pommeau de vitesse en forme de poire est remplacé par la boule ronde noire de l’Ami 8 et de la 2CV.
02/1970AméliorationsLa Dyane 4 (type AYA2) est simplement renommée « Dyane ».
Puissance augmentée sur la Dyane 6 (type AY série CB qui remplace le type AYB)
Monogrammes de version chromé et non plus doré
09/1971MY 1972AméliorationsRétroviseur extérieur côté conducteur
09/1972MY 1973AméliorationsNouvelles poignées de portes en plastique de couleur gris et non plus en métal
09/1973MY 1974AméliorationsNouveau volant et diverses retouches à l’intérieur
Essuie-glaces noirs et non plus chromés
Nouveaux monogrammes sur plaque en aluminium brossé
09/1974MY 1975Face-liftNouvelle calandre
Pare-chocs inox avec jonc en caoutchouc
Ajout d’accoudoirs sur chaque panneau de porte
08/1975Fin de commercialisationLa Dyane et son moteur 435cc 24ch disparaissent.

Seule la Dyane 6 reste au catalogue.

09/1975MY 1976AméliorationsSuspensions : remplacement des des batteurs à inertie et amortisseurs à friction au profit de ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques
Nouvelle démultiplication de la direction et nouveau volant
09/1976MY 1977Améliorations.Nouveaux monogrammes arrière sur autocollants gris métallisé
09/1977MY 1978Améliorations.Freins AV à disques
Calandre et poignées de portes de couleur noire et non plus grise
Ceintures de sécurité à enrouleur à l’avant
Peinture métallisée disponible
09/1978MY 1979AméliorationsCeintures de sécurité à 3 points disponibles à l’arrière.
Courant 1980Fin de la productionEn Belgique, en Yougoslavie et en Iran
09/1980MY 1981AméliorationsPuissance réduite suite à de nouveaux réglages du carburateur
Rétroviseur intérieur jour/nuit en série
07/1981MY 1982AméliorationsL’embrayage centrifuge n’est plus disponible en option
06/1982Fin de la productionEn France
07/1982MY 1983AméliorationsRetour de pare-chocs en tôle peints en gris au lieu des pare-chocs inox
Déflecteur d’air placé sur le capot supprimé
Nouveau monogramme avec lettres chromées sur une plaque en plastique noire
06/1983Fin de la productionEn Espagne et au Portugal

LES DIFFÉRENTES VERSIONS

AppellationMoteur/BVMarchéPériode
Dyane (type AYA)425cc M4EU1967-1969
Dyane 4/Dyane (type AYA2)435cc M4EU
YU
1968-1975
1968-1970
Dyane D6/Dyane 6 (type AYA3)602 cc M4EU01-08/1968
Dyane 6 (type AYB)602cc M4EU1968-1970
Dyane 6 (type AY série CB)602cc M4EU1970-1983
Jyane 602602cc M4IR1968-1980
Diana 6/6L/6LC602cc M4YU1977-1980

Les éditions limitées

DateNomPaysCaractéristiquesExemplaires
04/1977Dyane CabanFranceCarrosserie bleue marine, sellerie en forme de vague, autocollants en forme de rose des vents.

1500

Début 1981Dyane CapraEspagneCarrosserie noire et jaune, feux arrière de la Citroën LN, autocollants spécifiques sur les portes avant, le capot et le coffre.

600

12/1981Dyane EdelweissEspagneCarrosserie bleue et noire, autocollants spécifiques fleur blanche, porte-bagages accroché à la malle arrière.

750

Courant 1982Dyane Côte d’AzurAngleterreCarrosserie blanche, autocollants et capote bleu ciel. Inscription « Côte d’Azur » sur la malle de coffre

ND

LES PRINCIPAUX MARCHÉS

DE deGB gbFR frIT itES esBE beNL nl
AT atCH chSE sePT ptYUdrapeau Yougoslavie (YU)IRdrapeau Iran (IR)

LIEUX ET CHIFFRES DE PRODUCTION

Lieu de production : France (Levallois, Ivry, Rennes) ; Belgique (Forest) ; Espagne (Vigo) ; Portugal (Mandalgue) ; Yougoslavie (Koper, située dans l’actuelle Slovénie) ; Iran

Chiffres de production :

AnnéeTOTAL
196747 712
196898 769
196995 434
197096 546
197197 091
1972111 462
197395 535
1974126 854
1975117 913
1976118 871
1977113 474
1978102 958
197977 605
198061 745
198139 176
198227 960
198314 478
TOTAL1 443 583

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBerline à hayon découvrable 5 portes 4 places
Poids à vide (kg)De 585 à 610kg
Empattement – e (cm)240
Longueur – L (cm)387 (avec butoirs 390,5)
Largeur – l (cm)150
Hauteur – h (cm)154

Caractéristiques techniques

Structure et matériaux

Châssis séparé et carrosserie en acier

Trains roulants

Suspension AV : Roues indépendantes ; Bras simples ; Interaction des roues AV et AR par ressorts hélicoïdaux horizontaux ; Batteurs à inertie et amortisseurs à friction

Suspension AR : Roues indépendantes ; Bras simples ; Interaction des roues AV et AR par ressorts hélicoïdaux horizontaux ; Batteurs à inertie et amortisseurs hydrauliques jusqu’en août 1975 puis ressorts hélicoïdaux et amortisseurs télescopiques à partir de septembre 1975

Freinage : Hydraulique ; T AV + AR jusqu’en août 1977, puis D AV + T AR à partir de septembre 1977, avec les disques avant accolés au différentiel

Direction : à crémaillère

Construction du moteur

Position : longitudinal central avant

Matériaux : blocs et culasses en aluminium

Vilebrequin à 2 paliers

Distribution : arbre à cames entraîné par pignons

Refroidissement par air

Autres éléments : fonctionnement à l’essence normale (Dyane 4 et Dyane 6 jusqu’en août 1975) ou au super (Dyane 6 à partir de février 1970) ; radiateur d’huile

Transmission

Roues motrices : Traction avant

Position du levier de commande de la boîte de vitesses : au tableau de bord

Autres éléments : Embrayage centrifuge disponible en option

Moteurs et boîtes de vitesses
DésignationA79/0A79/1M4M28/1M28M28 AM2
Période1967-19691968-197519681968-19701970-19801980-1983
TypeEssenceEssenceEssenceEssenceEssenceEssence
Nombre de cylindres222222
DispositionHHHHHH
Cylindrée425cc435cc602cc602cc602cc602cc
Puissance18,5/21ch24/26ch25,5/28ch28,5/33ch32/35ch30ch
Régime4750/5450
tr/mn
6750tr/min4750/5400
tr/min
5750/7000
tr/min
5750tr/min5750tr/min
NormeDIN/SAE brutDIN/SAE brutDIN/SAE brutDIN/SAE brutDIN/SAE brutDIN
Taux de compression7,75 à 18,5 à 17,75 à 18,5 à 19 à 1 (*)9 à 1
DistributionArbre à cames centralArbre à cames centralArbre à cames centralArbre à cames centralArbre à cames centralArbre à cames central
AlimentationCarburateur inverséCarburateur inverséCarburateur inverséCarburateur inverséCarburateur inverséCarburateur inversé
Boîte de vitessesM4M4M4M4M4M4
Vitesse maxi100km/h104km/h110km/h114km/h118-120km/h121km/h
Consommation normalisée5,0l/100km5,4l/100km5,5l/100km5,6l/100km6,1l/100km6,1l/100km

(*) disponible aussi avec un taux de compression réduit de 8,5 à 1 pour fonctionner à l’essence normale jusqu’en août 1975

LES PRINCIPAUX ÉQUIPEMENTS

SÉRIE

DISPONIBLE

NON DISPONIBLE

ChauffageX
Lave-GlaceX
CendrierX
Rétroviseur extérieurX
Sièges AV séparésX
Banquette AR rabattableX
Peinture métalliséeX
Vitres électriques AVX
Ouverture extérieure de la capoteX
Embrayage centrifugeX

LA CARRIÈRE SPORTIVE ET LES DÉRIVÉS

LA CARRIÈRE SPORTIVE

En 1976, une Dyane portant le numéro 102 et pilotée par les monégasques Michel Peyret et Jean-Jacques Cornelli participe au Rallye Monte-Carlo. Sur 176 participants au départ, seul 84 franchissent la ligne d’arrivée. C’est le cas de notre Dyane qui arrive à la 80ème place.

La Dyane participe en outre à plusieurs Raid, organisés par Citroën dans les années 1970. Périples de milliers de kilomètres, ces Dyane spécialement équipées s’élancent ainsi dans une compétition les menant de pays-en-pays et de villes-en-villes. Elle participe notamment au Paris-Kaboul-Paris, une course de 29 jours et 16 500 kilomètres, au Paris – Persépolis – Paris en 1971, 30 jours et 11 500 kilomètres jusqu’à la Grèce, et au Grand Raid Afrique en 1973, qui rejoint Abidjan à Tunis en 31 jours et 8000 km. Contrairement à la 2CV, la Dyane ne court pas en formule monotype.

LES DÉRIVÉS DU MODÈLE

La Dyane sert de base mécanique aux Citroën Acadiane, utilitaire léger, et Citroën Méhari, voiture modulable à carrosserie plastique.

En Iran, SAIPA propose une version fourgonnette avec un toit tôlé de même hauteur que celui de la berline, et une version pick-up.

Le constructeur yougoslave, CIMOS, développe également deux variantes utilitaires de la Dyane : une fourgonnette baptisée Dak, et un pick-up baptisé Geri, proposées entre 1982 et 1985, et directement dérivées de la Dyane 6.

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien