DAF 66

1972 – 1975

Peu connue du grand public, la DAF 66, dernière voiture néerlandaise de grande série, marque son époque, tout comme ses devancières, avec sa transmission à variation continue « Variomatic », la rendant unique de par sa conception.

Tous les modèles du constructeur DAF
Toutes les voitures moyennes inférieures
Toutes les voitures avec une carrosserie de berline

Votez pour ce modèle.

Plateformeévolution de la Daf 55 (plate-forme, mécanique et carrosserie)
DesignerGiovanni Michelotti
Modèle jumeauVolvo 66

– SON HISTOIRE –

Même si aujourd’hui l’acronyme DAF est naturellement associé aux immenses poids-lourds qui sillonnent les routes d’Europe, il n’en a pas toujours été ainsi. En effet, outre les camions, la « Van Doorne’s Automobiel Fabriek », créée en 1928 à Eindhoven aux Pays-Bas, a consacré une bonne partie de son existence à la vente d’automobiles légères. C’est le cas de la DAF 66, dernière voiture néerlandaise de grande série.

Peu connue du grand public, cette voiture aux faux-airs de Trabant est pourtant révolutionnaire pour l’époque. Petite et pratique, elle propose une carrosserie à 2 portes et 5 places avec en prime une malle de coffre séparée de l’habitacle. Suite logique de la DAF 55, elle reprend son système de transmission inédit « Variomatic » : pas de boîte de vitesses manuelle ou automatique ici, mais une boîte à variation continue (CVT). Il s’agit d’un système certes entièrement automatique, mais où il n’existe pas de rapports de boîte.

Pour faire simple, imaginez un vélo, où la chaîne, en fonction de votre vitesse de pédalage, choisirait elle-même l’endroit où se positionner. Plus vous pédalez vite (ici plus vous pressez la pédale d’accélérateur), et plus la chaîne (courroie) se rapproche des grandes vitesses, donc du centre de votre vélo (voiture), et vice versa. Évidemment les vitesses sur un vélo sont déterminées par le nombre d’engrenages sur lesquels vient se positionner la chaîne, mais si vous les remplacez par un simple cône sur lequel se promène la chaîne, vous obtenez ainsi une transmission unique où la démultiplication de la force transmise par le moteur varie en continu, et de manière parfaitement fluide.

Ce système inédit pour l’époque sur une voiture de ce gabarit, permet à la 66, d’offrir une accélération constante et sans à-coup. Pour l’anecdote, le Variomatic lui permet même d’aller aussi vite en marche arrière qu’en marche avant, donnant naissance aux Pays-Bas à des courses spéciales disputées uniquement en marche arrière. (voir la rubrique « Pour approfondir »).

Cette transmission particulière et originale caractérise les voitures Daf depuis l’apparition du premier modèle en 1958. La 66, dernière représentante de la lignée, reprend la carrosserie de la 44, née sous le crayon du designer italien Michelotti, et la mécanique de la 55, qui partage aussi la carrosserie de la 44. Elle évolue au travers d’une face avant redessinée et d’une nouvelle suspension arrière De Dion avec ressorts à lames, à la place de bras longitudinaux indépendants et de ressorts hélicoïdaux.

Dotée du petit moteur Cléon-Fonte 1.1 de Renault et assemblée à l’usine de Born, la DAF 66 a droit à plusieurs variantes de carrosserie, parmi lesquelles un coupé et un combi, disponibles dès le début de sa carrière. Une version plus puissante 1.3 de 57ch fait son apparition en 1973, la 66 1300 Marathon, et complète la gamme existante.

Mais en 1975, en raison de difficultés, DAF cède à Volvo sa division de voitures particulières pour se concentrer pleinement sur sa filière poids-lourds, qui représente le plus gros des ventes du groupe. La production de la DAF 66 est suspendue, et la petite néerlandaise devient la Volvo 66, qui reprend tous ses éléments techniques et esthétiques. Lorsque le dernier exemplaire quitte les chaines de production, c’est une voiture sympathique et à la technologie unique qui disparaît, clôturant en beauté l’histoire automobile de DAF.

FICHE HISTORIQUE

CHRONOLOGIE DES ÉVOLUTIONS

DateMillésimeEvènementsDescription
09/1972MY 1973LancementDAF 66 Luxe et Super Luxe

– Moteur Renault Cléon-Fonte 1.1 de 47ch ou 1.1 de 55ch

– Lave-glace, sièges AV séparés, lunette AR chauffante de série

– Simple rangée de phares à l’avant

– Freins à tambours sur 4 roues

– Carrosserie monocolore

DAF 66 Marathon

– Moteur Renault Cléon-Fonte 1.1 de 55ch

– Double rangée de phares à l’avant

– Freins à disques AV

– Carrosserie bicolore avec bandes latérales « Marathon »

09/1973MY 1974Nouvelle versionDAF 66 1300 Marathon remplace la 1100 Marathon

– Moteur Renault Cléon-Fonte 1.3 de 57ch

– Double rangée de phares à l’avant

– Freins à disques AV

– Carrosserie bicolore avec bandes latérales « 1300 Marathon »

09/1973MY 1974AméliorationsLe moteur de la 1100 Marathon est disponible en option sur la Super Luxe
08/1975MY 1976Fin de productionLa DAF 66 est remplacée par la Volvo 66, qui continuera d’exister jusqu’en 1980.

LES DIFFÉRENTES VERSIONS

AppellationMoteur/BVMarchéPériode
DAF 66 Luxe ou Super Luxe1.1   47ch

CVT

EU1972-1975
DAF 66 Super Luxe1.1   55ch

CVT

EU1973-1975
DAF 66 1100 Marathon1.1   55ch

CVT

EU1972-1973
DAF 66 1300 Marathon1.3 57ch

CVT

EU1973-1975

LES PRINCIPAUX MARCHÉS

DE deGB gbFR frIT itBE beNL nlAT at
CH chSE se

LIEUX ET CHIFFRES DE PRODUCTION

Lieu de production : Born, Pays-Bas

Chiffres de production : 98 102 berlines dont 20 045 Luxe, 55 721 Super Luxe, 9 208 Marathon 1100, et 13 128 Marathon 1300

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBerline 2 portes
5 places
Poids à vide (kg)De 820 à 840kg
Empattement – e (cm)225
Longueur – L (cm)388
Largeur – l (cm)154
Hauteur – h (cm)138

Caractéristiques techniques

Structure et matériaux

Structure monocoque et carrosserie autoporteuse en acier

Trains roulants

Suspension AV : Roues indépendantes ; Bras simples ; Barre de torsion ; Barre antiroulis

Suspension AR : Essieu rigide ; Essieu De Dion ; Ressorts à lames

Freinage : double circuit, T AV + AR ; assistance et disque avant sur SL et Marathon

Direction : à crémaillère

Construction du moteur

Position : longitudinal avant

Matériaux : bloc en fonte et culasse en alliage léger

Vilebrequin à 5 paliers

Distribution : arbre à cames entraîné par chaîne

Refroidissement par eau

Transmission

Roues motrices : Propulsion

Position du levier de commande de la boîte de vitesses : au plancher

Moteurs et boîtes de vitesses
DésignationCléon-Fonte C1ECléon-Fonte C1ECléon-Fonte C1H
Période1972-19751972-19751973-1975
TypeEssenceEssenceEssence
Nombre de cylindres444
DispositionLLL
Cylindrée1108cc1108cc1289cc
Puissance47/53ch55/63ch57ch
Régime5000tr/min6000/5600tr/min5200tr/min
NormeDIN/SAE brutDIN/SAE brutDIN
Taux de compression8,5 à 110,0 à 110,0 à 1
DistributionArbre à cames latéral
Soupapes en tête
Arbre à cames latéral
Soupapes en tête
Arbre à cames latéral
Soupapes en tête
AlimentationCarburateurCarburateurCarburateur
Boîte de vitessesCVTCVTCVT
Vitesse maxi136km/h143km/h145km/h
Consommation normalisée8,2l/100km9,0l/100km10,0l/100km

LES PRINCIPAUX ÉQUIPEMENTS

SÉRIE

DISPONIBLE

NON DISPONIBLE

Aérateurs

X

Cendrier

X

Sièges AV séparés

X

Sièges couchettes

X

Lave-glace

X

Phares longue portée

X

Lunette arrière chauffante

X

LA CARRIÈRE SPORTIVE ET LES DÉRIVÉS

Vous aimez les voitures ?

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle Auto Forever.