fbpx

BMW Série 7 E32

1986 – 1994

La BMW Série 7 constitue le porte-drapeau de la gamme BMW. La nouvelle génération, la Série 7 E32, présentée en 1986 apporte à la fois un renouveau technique et une continuité du style de la marque.

Tous les modèles du constructeur BMW

Toutes les voitures allemandes
Toutes les voitures de luxe
Toutes les voitures avec une carrosserie de berline
Plateformeinédite
DesignerCentre de style BMW

– SON HISTOIRE –

La BMW Série 7 E32 permet à la marque bavaroise d’assoir sa réputation dans le segment des berlines du luxe. La BMW Série 7 devient alors une redoutable concurrente pour la Mercedes-Benz Classe S, quittant le rôle de challenger de la précédente E23.

Cette seconde génération conserve le style et l’agrément de conduite chers à la marque garants de son succès depuis les années 1960. Ainsi, les lignes de la voiture sont un habile mélange entre modernisme et tradition. Ensuite et bien qu’étant une voiture du luxe, le conducteur se retrouve au volant d’une auto au caractère dynamique. La Série 7 E32 s’inscrit parfaitement dans son époque : la seconde moitié des années 1980 et le début des années 1990.

Elle inaugure un moteur à douze cylindres en V constituant une première pour BMW, et surtout innovant face à Mercedes qui n’offre encore que des mécaniques à huit cylindres. Les équipements électroniques s’immiscent de plus en plus dans la voiture avec, par exemple, la régulation électronique de la puissance du moteur (EML) et le dispositif antipatinage (ASC).

La BMW Série 7 E32 contribue à grandir l’image de la marque. Elle prépare fort bien l’arrivée du coupé série 8 E31 dévoilé en septembre 1989. Le succès commercial est au rendez-vous et plus particulièrement aux États-Unis où cette Série 7 séduit bien plus la clientèle que la précédente. Plus de 310 000 voitures sont produites en un peu moins de huit ans.

Enregistrer

FICHE HISTORIQUE

Date Millésime Evènements Description
10/1986
(Salon de Paris)
MY 1987 Lancement
02/1987 MY 1988 Commercialisation 735i en Amérique du Nord
09/1987
(Salon de Francfort)
MY 1988 Commercialisation 750i à moteur V12 (Europe et Amérique du Nord)
09/1988 MY 1989 Améliorations Puissance accrue sur la 730i
09/1989 MY 1990 Améliorations Suppression des versions sans catalyseur
03/1992
(Salon de Genève)
Nouvelle version 730i et 740i avec moteur V8
07/1992 Arrêt de la commercialisation 735i
04/1994 Fin de production
Appellation Moteur/BV Marché Période
730i 6L 3.0 M5 ou A4 EU 1986-1994
730iL 6L 3.0 M5 ou A4 Quelques pays 1986-1994
735i 6L 3.5 M5 ou A4 EU

US ; JP

1986-1992

1987-1992

735iL 6L 3.5 M5 ou A4 EU 1986-1992
730i V8 3.0 M5 ou A5 EU 1992-1994
730iL V8 3.0 M5 ou A5 Quelques pays dont AU 1992-1994
740i V8 4.0 A5 EU ; US ; JP 1992-1994
740iL V8 4.0 A5 EU ; US ; JP 1992-1994
750i V12 5.0 A4 EU 1987-1994
750iL V12 5.0 A4 EU ; US ; JP 1987-1994
750iL Security V12 5.0 A4 EU ; US ; JP 1988-1994

Europe

DE de GB gb FR fr IT it ES es BE be NL nl
AT at CH ch SE se PT pt GR gr

Reste du monde

US us CA ca JP jp AU au ZA za

Lieux de production : Allemagne, Dingolfing et assemblage à partir de lots de pièces détachées à Rosslyn en Afrique du Sud

Chiffres de production : 311 068 exemplaires

Tout le détail des chiffres de production par version et par année de la BMW Série 7 E32 est dans notre livre : le Guide de toutes les BMW : Volume 2.

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBerline tricorps 4 portes 5 places
Toit ouvrant disponible
Poids à vide (kg)De 1570 à 1920kg

La version nord-américaine dispose de feux de position latéraux intégrés dans les boucliers avant et arrière.

Les versions équipées d’un moteur V8 ou V12 reçoivent une calandre avec un double haricot élargi et un capot différent.

La grille derrière le double haricot est chromée sur les 750i et iL à partir de mars 1992.

La 750iL finition Highline ne dispose que de quatre places en raison de sa console centrale arrière.

Empattement – e (cm)283,5 ; Longue : 294,5
Longueur – L (cm)491 ; Longue : 502,5
Largeur – l (cm)184,5
Hauteur – h (cm)141 ; avec correcteur d’assiette arrière : 140

Caractéristiques techniques

Structure monocoque et carrosserie autoporteuse en acier

  • Liste des moteurs et boîtes de vitesses disponibles
SÉRIE DISPONIBLE NON DISPONIBLE
ABS X
Appuie-tête AV X
Appuie-tête AR X
Vitres électriques AV X
Vitres électriques AR X
Vitres teintées X
Verrouillage centralisé X
Régulation électronique du chauffage avec réglage séparé gauche/droite X
Banquette AR rabattable X
Ordinateur de bord X
Régulateur de vitesse X
Airbag conducteur X
Airbag passager X
Climatisation automatique X
Sièges chauffants X
Sièges avant à réglage électrique avec mémoire pour le siège conducteur X
Sièges arrière à réglage électrique X
Téléphone X
Chargeur CD dans le coffre X
Rétroviseur intérieur jour/nuit automatique X
Contrôle automatique du recyclage de l’air X
Double vitrage pour les vitres latérales et la lunette arrière X
Radars de stationnement PDC avant et arrière X
Assistance électrique de fermeture des portes et du coffre AR X
Phares au xénon X
Airbags latéraux X
Système de navigation GPS X

La nouveauté majeure apportée par la BMW Série 7 E32 est son moteur V12. Il s’agit de la première mécanique automobile du genre de la marque bavaroise. Ce moteur est équipé d’un accélérateur électronique sans liaison mécanique.

En porte-drapeau de la gamme, la Série 7 E32 introduit de nombreux équipements chez le constructeur tels que :

  • le dispositif antipatinage ASC puis ASC+T avec action sur les freins ;
  • l’amortissement à gestion électronique EDC ;
  • les radars de stationnement avant et arrière PDC (première européenne) ;
  • la fermeture assistée des portes et du capot de coffre arrière SCA ;
  • le contrôle automatique du recyclage de l’air AUC ;
  • le rétroviseur intérieur à position jour/nuit automatique ;
  • le double vitrage pour la lunette arrière et les vitres latérales.

En première mondiale, la BMW Série 7 E32 peut recevoir des projecteurs avec lampes au xénon à partir du printemps 1992.

Au même moment, un moteur V8 BMW renaît sous le capot de la Série 7. Le dernier V8 BMW avait disparu en 1965. Ce nouveau moteur se caractérise, en première mondiale, par l’emploi de bielles coulées d’une seule pièce, puis brisées et réassemblées après pose de l’arbre pour garantir un ajustement quasi-parfait.

LES DÉRIVÉS