Tous les modèles du constructeur Austin

AUSTIN

Toutes les voitures anglaises
LES MODÈLES AUSTIN DE 1950 À 1989
LES AUSTIN DÉCRITES SUR AUTO FOREVER

Votez pour ce constructeur.

En bref


Après avoir travaillé chez Wolseley, Herbert Austin fonde sa propre marque automobile en 1906. Le constructeur Austin rencontre alors rapidement le succès sur ce marché naissant qu’est l’automobile au début du XXème siècle.

Austin lance son modèle phare d’avant-guerre en 1922 : la Seven. Cette petite voiture séduit le public et se vend bien. Elle est même produite sous licence en Allemagne par Dixi, puis BMW suite au rachat de Dixi par ce-dernier, en France par Rosengart et aux États-Unis par American Austin qui devient Bantam par la suite. Au Japon, le constructeur Datsun produit une copie de la Seven. Mais Austin n’intente pas de procès pour plagiat à la marque japonaise.

Austin reste prospère au cours des difficiles années 1930. Au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, la priorité est donnée à l’exportation. La marque offre des modèles haut de gamme qui se vendent plutôt bien. En 1946, Austin rachète le carrossier Vanden Plas qui devient une marque automobile à partir de 1960.

En 1952, Austin et Morris fusionnent pour former la British Motor Corporation. Morris regroupait déjà les constructeurs MG, Riley et Wolseley. La même année, une collaboration démarre avec Donald Healey se traduisant par la naissance de la marque Austin Healey.

Au début des années 1950, un accord est trouvé avec le constructeur américain Nash qui aboutit à la création de la marque Metropolitan en 1954. Austin produit en Angleterre le modèle de cette nouvelle division du groupe American Motors. Metropolitan connaît le succès outre-Atlantique ce qui est profitable à Austin. American Motors fait toutefois disparaître Metropolitan en 1961.

L’ingénieur Issigonis permet la création de modèles qui permettent le succès de la marque jusqu’au début des années 1970. Parmi elles, l’Austin Seven d’après-guerre apparaît en 1959. Cette voiture est aussi vendue comme Morris Mini Minor. Son succès est tel qu’elle devient une marque à part entière à compter de 1969 : Mini, une légende est née.

Des filiales prospèrent en Australie, en Afrique du Sud, en Espagne et en Italie. En janvier 1968, le groupe BMC, dont Austin est membre, fusionne avec le groupe Leyland pour former la British Leyland. Ceci est la cause de nombreuses difficultés qui provoquent un déclin accéléré des marques du groupe à partir de 1973. Les modèles perdent en séduction et surtout connaissent des problèmes de fiabilité chronique.

Cette situation entraîne la disparition de nombreux constructeurs anglais. Le tour d’Austin arrive en 1989. Le sursaut du début des années 1980 n’a pas été suffisant pour permettre à la marque de s’imposer à nouveau dans le paysage automobile européen. La marque disparaît au profit de Rover.

Cette page semble un peu vide, vous ne trouvez pas ?

Votez pour ce constructeur.

Vous aimez les voitures ?

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle Auto Forever.