fbpx

CITROËN AMI 6

1961 – 1969

Le lancement de l’Ami 6 en 1961 permet à Citroën de développer sa gamme en essayant de combler le trou béant qui existe entre la 2CV et la DS depuis les années 1950. Mais l’Ami 6 reste avant tout une super 2CV.

Tous les modèles du constructeur Citroën
Toutes les voitures françaises
Toutes les voitures moyennes inférieures
Toutes les voitures avec une carrosserie de berline

Fiche rédigée par Patrick Lemaire et revue par Laurent Pennequin

Votez pour ce modèle.

Autres appellationsMi6 en Suède
Plateformereprise de celle de la 2CV
DesignerFlaminio Bertoni

– SON HISTOIRE –

Désireuse de combler le fossé entre la 2CV, voiture rustique et utilitaire, et la DS, voiture du segment haut de gamme, la maison Citroën sous la houlette de Pierre Bercot , son PDG, a missionné ses bureaux d’étude, pour la création d’une voiture susceptible d’occuper le segment « milieu de gamme » segment que l’on nommerait segment C de nos jours. Les contraintes techniques et économiques imposées par la direction, ne laissent pas d’autres choix que d’aboutir à la réalisation d’une « super 2CV ». La 2CV fournit sa plateforme, limitant par là-même la possibilité de proposer un accroissement de l’empattement. Pour le style, il faut éviter de proposer un style trop utilitaire, mais plutôt quelque chose de plus cossu, excluant par la même un projet de hayon. La ligne d’une voiture à trois volumes est devenue une évidence. Flaminio Bertoni, le génial créateur des Traction Avant, 2CV et autres DS, chargé du style du projet M, innove en reprenant une idée initiée sur le prototype Packard Balboa X de 1953, puis reprise sur la Ford Anglia en 1959, celle de la lunette arrière inversée qui donne un profil arrière en Z. L’avantage est de proposer un volume intérieur plus accueillant que celui de la 2CV.

Pour la mécanique, un surcroît de puissance doit être offert pour compenser la prise de poids de 80kg par rapport à la 2CV. On a donc augmenté la cylindrée du flat-twin de 425 cm3 à 602cm3 pas plus pour ne pas être classé en 4CV dont la limite est de 610 cm3, l’Ami 6 affiche donc une puissance fiscale de seulement 3CV. Par rapport à la 2CV, la puissance réelle fait un bon de 83% en passant de 12ch à 22ch, le rapport poids puissance tombant de 41,5kg/ch à 26,4kg/ch, et la vitesse maxi faisant un bond en avant de 33% en passant de 81 à 108 km/h (chiffres Auto-Journal spécial Salon de 1961). Pour le reste l’Ami6 est dotée de sièges très confortables et d’une planche de bord plutôt bien dessinée, le reste de l’équipement proposé étant jugé plutôt pauvre à son lancement.

Nous retiendrons que l’Ami6 a eu une propriétaire célèbre en la personne d’Yvonne de Gaulle l’épouse du Général de Gaulle. Ce modèle va quelque peu souffrir d’une part de son style en carrosserie berline qui se vend moins bien que le break, et d’autre part d’une puissance quelque peu limitée dans le segment visée où la concurrence propose mieux (Austin/Morris 1100, BMW 700, Ford Anglia, Opel Kadett, Peugeot 204, Volkswagen Coccinelle). La relève sonne en 1969 avec l’arrivée de l’Ami 8 qui représente plus une modernisation de l’Ami 6 sur le plan du style qu’une véritable révolution.

Enregistrer

FICHE HISTORIQUE

DateMillésimeEvènementsDescription
04/1961Lancement
09/1961MY 1962AméliorationsVitres arrière coulissantes
06/1962MY 1963CommercialisationLancement en Amérique du Nord avec un moteur dont la puissance a été portée à 25,5ch SAE, des phares double, de nouveaux clignotants, des barres de renfort des pare-chocs et un système électrique en 12 volts
09/1962MY 1963AméliorationsDeux finitions disponibles Tourisme et Confort, cette dernière avec le réglage de la banquette avant
06/1963AméliorationsLes amortisseurs à friction sont remplacés par des hydrauliques.
09/1963MY 1964AméliorationsLa puissance passe de 22ch SAE à 25,5ch SAE (24,5ch DIN).
10/1963MY 1964AméliorationsUn embrayage centrifuge est proposé en option
06/1966AméliorationsL’alimentation électrique est revue, la batterie 6 volts et la dynamo font place à une batterie 12 volts et à un alternateur.
09/1966MY 1967Face-liftLa calandre se pare de barrettes horizontales.
06/1967AméliorationsPuissance augmentée de 25,5ch SAE à 28ch SAE
Vitres avant à double coulissement
Nouveaux feux arrière
Toit ouvrant en toile disponible
06/1967Arrêt de la commercialisationL’Ami 6 n’est plus vendue en Amérique du Nord.
05/1968AméliorationsLa puissance moteur passe de 28ch SAE à 35ch SAE (32ch DIN) grâce à une élévation du taux de compression (de 7,75:1 à 9,0:1) ainsi que par l’adoption d’un carburateur double corps. De 105 km/h à ses débuts, l’Ami 6 file maintenant à 123 km/h.
10/1968
(Salon de Paris)
MY 1969Nouvelle versionAmi 6 Club avec phares double et baguette en bas de caisse
02/1969Arrêt de la production
AppellationMoteur/BVMarchéPériode
Tourisme2L 602cc M4EU1961-1969
Confort2L 602cc M4EU1962-1969
Club2L 602cc M4US
EU
1962-1967
1968-1969

Une version plus basique, la Standaard a aussi été proposée aux Pays-Bas.

DE deGB gbFR frIT itES esBE beNL nl
AT atCH chSE seUS us

Lieux de production : France (Rennes la Janais) et Belgique (Forest)

Chiffres de production :

CarrosserieNombre d’exemplaires
Berline

483 986

Break

551 880

Break Service 2 places

3 518

TOTAL

1 039 384

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBerline tricorps 4 portes 5 places
Poids à vide (kg)De 580 à 700kg

Toit ouvrant en toile disponible à partir de juin 1967

Empattement – e (cm)240
Longueur – L (cm)394
Largeur – l (cm)152
Hauteur – h (cm)148,5

Caractéristiques techniques

Châssis plateforme en tôle d’acier et carrosserie boulonnée en acier (toit en plastique)

SÉRIEDISPONIBLENON DISPONIBLE
ChauffageX
AérateursX
CendrierX
DéflecteursX
Sièges AV séparésX
Pare-soleilX
Rétroviseur extérieurX
Lave-glaceX
RadioX
Allume-cigareX
Vitres teintéesX
Pare-brise feuilletéX
Peinture métalliséeX
Lunette arrière chauffanteX
Banquette AR rabattableX

LA CARRIÈRE SPORTIVE ET LES DÉRIVÉS

Votez pour ce modèle.

Les autres carrosseries


Vous aimez les voitures ?

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle Auto Forever.