fbpx

CITROËN VISA

1978 – 1988

La Citroën Visa est une nouvelle tentative de remplacer la 2CV même si elle succède plus précisément à l’Ami 8. Ce nouveau modèle reprend la plate-forme de la Peugeot 104, logique de groupe oblige.

Tous les modèles du constructeur Citroën
Toutes les voitures françaises
Toutes les petites voitures
Toutes les voitures avec une carrosserie de berline

Votez pour ce modèle.

[kodex_post_like_buttons]

Plateformepartagée avec la Peugeot 104
DesignerCentre de style Citroën ; Heuliez pour le restyling

– SON HISTOIRE –

La Citroën Visa reçoit une carrosserie originale avec des caractéristiques très Citroën telles que l’essuie-glace monobranche, les ailes arrière obliques couvrant partiellement les roues et un satellite de commandes au tableau de bord. Une rare version Décapotable lancée en 1983 symbolise la filiation avec la 2CV. La Visa remplace d’ailleurs à ce moment la Dyane qui était la précédente remplaçante prévue de la 2CV.

La Visa est proposée avec un nouveau moteur bicylindre à allumage électronique qui est une évolution de celui de la 2CV. Des moteurs quatre cylindres issus de la banque d’organe PSA viennent étoffer la gamme par le haut.

D’une petite voiture familiale à l’esthétique difficile à cause de ses boucliers en plastique intégrant la calandre à l’avant, la Citroën Visa évolue rapidement avec un habile restylage en 1981. La gamme intègre même des versions de plus en plus sportives. La Visa embrasse même le mouvement GTI avec une variante reprenant le moteur et le train avant de la Peugeot 205 GTI sous une carrosserie qui apparaît alors démodée tout en restant originale et attachante. Une rare version à transmission intégrale est même disponible en 1984 pour permettre l’homologation de la voiture en Groupe B : la Visa 1000 Pistes.

La Visa est une des premières petites voitures disponibles avec un moteur diesel.

Au final, la Visa disparaît en 1988. Ce modèle s’est écoulé en près de 1,3 million d’exemplaires en dix ans ce qui est un score honorable bien que restant très éloigné de ceux des Renault 5 et Peugeot 205. L’AX à cinq portes lui succède même si son gabarit plus petit la positionne dans un segment de marché inférieur. La 2CV survit une nouvelle fois à sa remplaçante puisqu’elle ne quitte le marché qu’en 1990.

Enregistrer

FICHE HISTORIQUE

DateMillésimeSalonEvènementsDescription
06/1978Présentation en 1ère mondiale
09/1978MY 1979ParisLancement
09/1978MY 1979ParisNouvelle versionVersion Spécial
07/1979MY 1980AméliorationsEncadrement noir mat de la lunette arrière, nouvelles bandes latérales sur Super et couleur des pare-chocs éclaircie

Équipement enrichi

07/1980MY 1981Nouvelle versionSuper E remplace Super et version Super X avec moteur 1,2l
07/1980MY 1981AméliorationsNouveau rétroviseur extérieur, poignées de portes noires au lieu de chromées

Nouveau carburateur sur le moteur bicylindre

03/1981RestylingNouvelle calandre, nouveaux pare-chocs, nouveaux feux AR, bande noire à la base du pare-brise, entourage de vitre noir, nouvel embouti du hayon arrière, équipement enrichi

Appellation Visa II

Puissance et consommation réduite sur moteur 1,1 qui reçoit aussi un allumage électronique

Assistance de freinage sur Super E

07/1981MY 1982Nouvelle versionVersion L avec moteur 1,1 et Super X avec BVM5
01/1982Nouvelle versionVisa Entreprise et Visa L Entreprise (aussi appellation Service suivant les marchés)
03/1982Nouvelle versionSérie spéciale Chrono avec moteur 93ch inspirée de la Visa Trophée de compétition

Cette version reçoit une planche de bord spécifique avec un volant sport, des compteurs supplémentaires et des leviers de commande classiques à la place du satellite de commande.

07/1982MY 1983Nouvelle versionLa version GT remplace Super X.

La version Super E est disponible avec une boîte à 5 vitesses.

07/1982MY 1983AméliorationsMoteur et rapport de pont modifié sur les versions bicylindre pour réduire la consommation

Suppression de l’appellation Visa II

La Visa Spécial devient Visa tout court.

03/1983GenèveNouvelle versionSuper E Décapotable, version réalisée par Heuliez disponible en trois teintes seulement : rouge, gris ou brun (avec capote beige au lieu de noire dans ce dernier cas)
07/1983MY 1984AméliorationsLes versions L et Super E deviennent 11E et 11RE.
11/1983Nouvelle versionVersion 1000 Pistes produite en 200 exemplaires pour l’homologation en Groupe B
03/1984Nouvelle versionVersions Diesel qui reprennent la mécanique et le train avant de la Peugeot 205 Diesel
07/1984MY 1985Nouvelle versionVersions 10E (export) et 14RS/TRS
07/1984MY 1985AméliorationsNouvelle planche de bord

Lève glace AV électrique et verrouillage central disponibles

Sur GT : becquet au sommet du hayon arrière, nouvelles jantes en aluminium en option, baguettes de calandre élargies

10/1984MY 1985ParisNouvelle versionVersion GTI
07/1985MY 1986Arrêt commercialisationVersions 11RE Décapotable et 14RS
04/1986Nouvelle versionVersion 10E pour le marché français
07/1986MY 1987Arrêt commercialisationVersion GT
07/1986MY 1987AméliorationsPuissance accrue de 105ch à 115ch sur GTI (nouveaux garnissages intérieurs et décorations extérieures)
Fin 1986Nouvelle version14 TRS avec catalyseur pour certains marchés
07/1987MY 1988Arrêt commercialisationVersions Entreprise, Club, 11E, 11E Entreprise et 14 TRS
06/1988Fin production
AppellationMoteur/BVMarchéPériode
Spécial0,65 M4tous1978-1982
Visa0,65 M4tous1982-1988
Entreprise0,65 M4tous1982-1987
Club0,65 M4tous1978-1987
10E1,0 M4Export

FR

1984-1988

1986-1988

L1,1 M4tous1981-1983
L Entreprise1,1 M4tous1982-1983
11E1,1 M4FR

Export

1983-1987

1983-1984

11E Entreprise1,1 M4FR

Export

1983-1987

1983-1984

Super1,1 M4tous1978-1980
Super E1,1 M4tous1980-1983
Super E1,1 M5tous1982-1983
Super E Décapotable1,1 M4 ou M5tous03-06/1983
11RE1,1 M4 ou M5tous1983-1988
11RE Décapotable1,1 M4 ou M5tous1983-1985
11RE Service1,1 M4 ou M5Export1984-1987
Super X1,2 M4tous1980-1982
Super X1,2 M5tous1981-1982
14RS1,4 M4 ou M5Export1984-1985
14TRS1,4 M4 ou M5tous1984-1987
14TRS1,4 M5 katCH1986-1987
GT1,4 M5tous

CH

1982-1986

1982-1984

Chrono1,4 M5tous1982-1983
GTI1,6 M5tous sauf CH1984-1988
1000 Pistes 4×41,4 M5tous1983-1984
17D1,8D M4tous1984-1988
17D Entreprise1,8D M4tous1984-1988
17RD1,8D M4 ou M5tous1984-1988

Plusieurs séries spéciales ont existé sur la Visa. La première a été la Carte Noire, dérivée de la Super, lancée en mars 1979 et limitée à 2 500 exemplaires. En mars 1980, la Visa Sextant est commercialisée, toujours sur la base de la Super. À partir de la Super E, Citroën lance la Visa West End en mars 1982. On trouve aussi les Platine et GT Tonic en 1983, l’Olympique en 1984, la Challenger en 1985 et la Leader en 1985 et 1986. D’autres séries spéciales ont aussi été proposées sur les marchés étrangers comme la Stilo en Espagne.

DE deGB gbFR frIT itES esBE beNL nl
AT atCH chSE sePT ptGR gr

Jusqu’en 1981, la Visa n’était pas vendue en Espagne.

Lieux de production : France, Rennes et Espagne, Vigo (production) ; Belgique, Forest jusqu’en 1980 et Uruguay, Montevideo (assemblage) ; France, Cerizay chez le carrossier Heuliez pour les versions Chrono, Décapotable, 1000 Pistes et les variantes de compétition Trophée.

Chiffres de production : 1 286 172 exemplaires dont 31 782 variantes Entreprise ou Service à deux places, 3 810 Chrono et 2 633 variantes Décapotable.

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBerline hatchback 5 portes – Toit ouvrant disponible sauf versions Entreprise
4 places (2 cylindres, GT, GTI) ou 5 places (Super, 10, 11, 17D) ou 2 places (versions Entreprise)

Berline décapotable 4 portes 5 places

Poids à vide (kg)De 735 à 890kg

La Visa Spécial n’a pas d’enjoliveurs de roues et dispose d’une simple calandre grillagée jusqu’en 1981.

La Visa Super possède de bandes latérales de protection d’une couleur similaire à celle des pare-chocs. Pour le millésime 1981, la Visa Super E dispose, suivant les marchés, de pare-chocs ton caisse et de bandes autocollantes décoratives.

La Visa Super X est présentée comme une série spéciale avant le restyling. Elle reçoit alors des pare-chocs ton caisse, des bandes latérales de protection sur les ailes arrière, un spoiler avant, des entourages de vitres noirs, des décorations sur les panneaux de custode arrière et des feux arrière élargis. Des jantes en aluminium sont disponibles en option.

À partir du restyling de 1981, des bandes latérales de protection sont montées sur les versions Club, Super E et Super X. Elles sont disponibles sur les autres versions sauf sur la Chrono. Les décorations disparaissent des Super E et Super X qui reçoivent toutefois de nouvelles jantes apparaissent. Les jantes en aluminium sont aussi proposées sur la Super E et la L.

Les versions de base (Spécial, Visa, L, 10E, 11E, 17D) et la Chrono ont une grille de calandre noire au lieu de grise.

Les versions plus huppées reçoivent les éléments suivants :

  • Bandes latérales de protection : 11RE (sauf Service), 14RS, 14 TRS et 17RD ;
  • Becquet arrière : 11RE (sauf Décapotable et Service), 14RS, 14 TRS, 17 RD ;
  • Élargisseurs d’ailes : 17D et 17RD

La Visa Entreprise ou Service a des portes arrière soudées sans poignées extérieures. Son compartiment arrière ne dispose d’aucun siège.

La Visa Chrono se caractérise par des élargisseurs d’ailes et de bas de caisse en plastique.

La Visa GT se distingue par un spoiler avant, un becquet arrière, des jantes en aluminium (en série puis en option à partir du millésime 1985), des bandes latérales et des décorations spécifiques. Cette version reçoit un becquet au sommet du hayon arrière et une calandre avec des baguettes élargies en juillet 1984.

La Visa GTI dispose d’un spoiler AV, d’élargisseurs d’ailes, de deux becquets arrière, de jantes en aluminium, d’un éclairage avant à quatre phares et clignotants déportés dans le bouclier, d’un volant sport, d’un tableau de bord et de décorations spécifiques.

La Visa 1000 Pistes combinent les éléments de présentation extérieure des Visa Chrono et GTI. Elle se caractérise néanmoins par une calandre blanche et des jantes spécifiques.

Empattement – e (cm)2 cyl : 243 ; 4 cyl : 242-242,5 ; 1000 Pistes 243,5
Longueur – L (cm)369
Largeur – l (cm)151-153,5 suivant finition ; Diesel 155 ; GTI 160 ;
Chrono et 1000 Pistes 154
Hauteur – h (cm)2 cyl : 141 ; 4 cyl : 141,5 ;
Super X, GT, Chrono, 1000 Pistes : 140 ; GTI 137

Caractéristiques techniques

Structure monocoque et carrosserie autoporteuse en acier

  • Liste des moteurs et boîtes de vitesses disponibles

SÉRIE

DISPONIBLE

NON DISPONIBLE

Vitres teintées

X

Pare-brise feuilleté

X

Peinture métallisée

X

Lunette arrière chauffante

(sauf Décapotable)

X

Essuie-glace AR

X

Appuie-tête AV

X

Banquette AR rabattable

X

Montre

X

Compte-tours

X

Vitres électriques AV

X

Verrouillage centralisé

X

Feux de recul

X

Feux AR de brouillard

X

Phares antibrouillard

(Chrono et 1000 Pistes)

X

Direction assistée

X

La Visa inaugure un allumage électronique intégral conçu par Thomson CSF sur son moteur bicylindre. C’est une première mondiale sur une voiture de grande série. Un calculateur détermine en fonction de la charge et du régime, le moment où la bougie doit produire son étincelle. Ce système d’allumage est entièrement géré par électronique sans aucun élément mécanique ni contact ou rupteur.

LA CARRIÈRE SPORTIVE ET LES DÉRIVÉS

La Citroën Visa de mon père – ETAI – Gilles Colboc – 2010 – français – 120 pages – ISBN 978-2726889107

Revue Technique Automobile : Citroën Visa & Visa II 652cc Spécial et Club – 1991 – ISBN 978-2726838655

Votez pour ce modèle.

[kodex_post_like_buttons]

Vous aimez les voitures ?

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle Auto Forever.