fbpx

RENAULT 10

1965 – 1971

La Renault 10 remplace la Renault 8 Major. Elle opère aussi une montée en gamme de par ses dimensions accrues. Ce modèle de transition comble l’écart dans la gamme entre la Renault 8 et la Renault 16.

Tous les modèles du constructeur Renault
Toutes les voitures françaises
Toutes les voitures moyennes supérieures
Toutes les voitures avec une carrosserie de berline

Votez pour ce modèle.

Autres appellations:Renault 1100 au Royaume Uni entre 1966 et 1969
PlateformeReprise de la Renault 8 tout comme la cellule centrale, la mécanique, les phares avant et l’aménagement intérieur
DesignerCentre de style Renault

– SON HISTOIRE –

La Renault 10 n’est en définitive qu’une Renault 8 allongée dans ses parties avant et arrière. La présentation de la Renault 16 au salon de Genève en mars 1965 laisse apparaître un trou important dans le catalogue Renault. La Renault 10 se positionne ainsi sur le segment des moyennes supérieures entre la Renault 8, moyenne inférieure, et la Renault 16, du segment intermédiaire. L’opération se révèle astucieuse puisqu’elle permet de capter des clients sur ce segment avant le lancement de la Renault 12 en 1969. Aux États-Unis, la Renault 10 remplace la Renault 8 pour le millésime 1967.

La Renault 10 se veut plus cossue et confortable que la Renault 8 dont elle dérive étroitement. Des placages en faux bois sont ainsi apposés sur le tableau de bord et le volant qui sont spécifiques au modèle. Elle bénéficie aussi d’un freinage avec des disques aux quatre roues. La Renault 10 connaît néanmoins des versions sportives pour le moins surprenantes en Afrique du Sud.

Sa remplaçante arrive en 1969. Il s’agit de la Renault 12 à moteur avant et traction avant, en totale opposition avec la conception de la Renault 10. Celle-ci reste encore deux ans au catalogue avant de disparaître. Au final, près de 700 000 Renault 10 sont produites en 6 ans témoignant d’un certain succès commercial.

Enregistrer

FICHE HISTORIQUE

DateMillésimeSalonEvènementsDescription
07/1965MY 1966Présentation en 1ère mondiale
09/1965MY 1966Commercialisation
01/1966BruxellesNouvelle versionAutomatic
06/1966Début productionDémarrage de l’assemblage en Afrique du Sud avec le moteur à carburateur double corps de la Renault Caravelle et des pare-chocs différents
07/1966Début productionDémarrage de l’assemblage en Australie
09/1966MY 1967AméliorationsSuppression de l’appellation Major, appellation Luxe sur certains marchés, inscriptions Major sur la calandre avant près du phare gauche et sur la planche de bord remplacées par Renault 10, monogramme Renault 10 sur les ailes avant
09/1966MY 1967CommercialisationEn Amérique du Nord
10/1966Début productionDémarrage de la production en Espagne où les voitures sont équipées de freins à tambours à l’arrière
12/1966Nouvelle version10 Alconi exclusivement pour le marché sud-africain
09/1967MY 1968Face-liftNouveaux phares rectangulaires, clignotants et veilleuses à l’avant issus de la Renault 16

Nouvelle baguette de calandre

Butoirs de pare-chocs en caoutchouc à l’avant

Baguettes latérales rectilignes au lieu d’être brisés sur les ailes avant pour rejoindre le pli de carrosserie

Nouvel enjoliveur arrière avec feux arrière placés plus bas

Aménagement intérieur remanié et équipement Super (sièges avant à dossier inclinable) disponible en option

Retour de l’appellation Major mais sans nouvelles inscriptions spécifiques

Sur les versions nord-américaines, les phares ronds sont conservés et des catadioptres latéraux apparaissent.

10/1969MY 1970AméliorationsNouveau moteur 1.3 au lieu de 1.1 sur la version à boîte de vitesses manuelle, monogramme 1300 à l’arrière
05/1970Nouvelle version10 S avec le moteur de la Renault 8 S exclusivement pour le marché australien
09/1970MY 1971AméliorationsRétroviseur extérieur côté conducteur
08/1971Fin production
AppellationMoteur/BVMarchéPériode
Major/10/Luxe1.1 M4tous1965-1969
Automatic1.1 A3tous1966-1971
1100 Super de Luxe1.1 M4ZA1966-1969
Alconi1.1 M4ZA1966-1969
Sierra1.1 M4 ou A3US1969-1971
S1.1 M4AU1970-1971
Major/Luxe1.3 M4tous sauf AU et ZA1969-1971

Europe

DE deGB gbFR frIT itES esBE beNL nl
AT atCH chSE sePT ptGR gr

Reste du monde

US usCA caMX mxCO coVE veAU auZA za

Lieux de production : France, Boulogne-Billancourt et Espagne, Valladolid entre 1966 et 1970 d’où était exportées les voitures vers la Colombie et le Venezuela ; Assemblage de lots de pièces détachées en Australie entre 1966 et 1971, et aussi en Afrique du Sud entre 1966 et 1969

Chiffres de production : 699 490 exemplaires

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBerline tricorps 4 portes 5 places
Poids à vide (kg)De 775 à 805kg
  • Feux de position latéraux sur les ailes avant;
  • Vitres arrière coulissantes ;
  • La version nord-américaine dispose de tubes de renfort du pare-chocs avant. À partir du millésime 1968, elle conserve des phares ronds et reçoit des catadioptres latéraux, qui sont éclairés à partir du millésime 1970.
  • La version sud-africaine a des pare-chocs plus étroits.
Empattement – e (cm)227
Longueur – L (cm)420 ; US : 425,5
Largeur – l (cm)152,5 ; ZA : 148,5
Hauteur – h (cm)140,5 ; ZA : 136 ; Alconi 132

Caractéristiques techniques

Structure monocoque et carrosserie autoporteuse en acier

  • Liste des moteurs et boîtes de vitesses disponibles

SÉRIE

DISPONIBLE

NON DISPONIBLE

ChauffageX
AérateursX
CendrierX
DéflecteursX
Sièges AV séparésX
Sièges AV couchettesX
Pare-soleilX
Rétroviseur extérieurX
Lave-glaceX
MontreX
RadioX
Allume-cigareX
Phares longue portéeX
Vitres teintéesX
ClimatisationX

LA CARRIÈRE SPORTIVE

TÉLÉCHARGEMENTS

Ces brochures ont été mises à disposition par Olivier Soustelle que nous remercions de sa contribution.

Vous aimez les voitures ?

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle Auto Forever.