fbpx

RENAULT 4

1961 – 1994

Étudiée pour remplacer une 4CV démodée et concurrencer une Citroën 2CV trop « rurale » dans son concept, la Renault 4 va devenir l’un des plus grands succès de la Régie.

Tous les modèles du constructeur Renault
Toutes les voitures françaises
Toutes les petites voitures
Toutes les voitures avec une carrosserie de berline

Fiche rédigée par Jensen et complétée par Laurent Pennequin

Autres appellations:R3 (version basique jusqu’en 1962) ; R4 ; 4L
Plateformeinédite
DesignerCentre de style Renault

– SON HISTOIRE –

Le succès de la 2CV ne se démentant pas avec une liste d’attente de plusieurs années durant les années 50, la Régie décide de remplacer sa 4CV par une berline polyvalente apte à la circulation en milieu rural mais aussi capable d’être LA voiture des jeunes des deux sexes issus du Baby-Boom et souvent urbains.

Première berline à traction avant de la marque (l’Estafette présentée en 1959 étant un utilitaire), elle voit sa mise au point effectuée sous toutes les latitudes afin d’éviter les trop fameuses « maladies de jeunesse » inhérentes aux nouveautés de l’époque. Dotée d’un circuit de refroidissement scellé avec mélange antigel et de la suppression des points de graissage qui imposaient alors souvent un passage en atelier tous les 2 000 kilomètres, la R4 devient la coqueluche tout à la fois des beaux quartiers et des zones reculées et mal desservies. Berline ou break, voire limousine en raison de sa carrosserie à six glaces, la carrosserie de la Renault 4 se veut avant tout fonctionnelle avec quatre portes latérales et un large hayon arrière.

À l’aise sur tous les chemins grâce à sa suspension à barres de torsion, équipée d’un moteur éprouvé dérivé de celui de la 4CV, la Renault 4 se rend vite un outil indispensable pour de nombreuses professions, et ce en particulier avec ses dérivés fourgonnettes.

Pensée pour être remplacée à la fin des années 60 par la Renault 6, cette dernière ne convainc pas les clients de la 4 qui lui restent fidèles, c’est un des rares exemples où le modèle successeur s’éteint bien avant celui qu’il était censé remplacer !

Affectueusement surnommé « 4L » par le grand public, étant donné que la version « Luxe » est de très loin la plus répandue (ni la R3 à moteur 603 cm3, ni la « Super » trop endimanchée ne connaissent le succès), la 4 entre aussi dans la légende grâce à de nombreuses tentatives plus ou moins réussies de raids autour du monde, démontrant ainsi la robustesse de l’auto. Les frères Marreau mènent même une Renault 4 (certes très modifiée…) à la seconde place du classement auto du Paris-Dakar 1979.

Les ventes s’essoufflent durant les années 80 et l’auto ne peut franchir l’obstacle du pot d’échappement catalytique qui impose le recours à l’injection, l’histoire y trouve sa conclusion en décembre 1992, date d’arrêt de sa commercialisation en Europe. Après quelques années comme voiture d’occasion pour petits budgets, la 4L trouve désormais sa place parmi les autos de collection.

Enregistrer

FICHE HISTORIQUE

DateMillésimeEvènementsDescription
08/1961Présentation en 1ère mondialeLes versions R3, R4 et R4 L sont présentées à la presse.
10/1961
(Salon de Paris)
MY 1962Nouvelle versionR4 Super qui se distingue de R4 L par son moteur plus puissant (32 ch au lieu de 27 ch), ses doubles pare-chocs tubulaires et son hayon articulé vers le bas avec glace descendante
10/1961
(Salon de Paris)
MY 1962CommercialisationLe lancement commercial des R3, R4 et R4 L se déroule au salon de Paris. Ces versions deviennent disponibles chez l’ensemble des concessionnaires français.
03/1962CommercialisationR4 Super
09/1962Fin de la productionLa R3 disparaît après 2 526 exemplaires produits.
10/1962
(Salon de Paris)
MY 1963Améliorations– Boîte avec première synchronisée
– Nouveaux pare-chocs à lames sur R4 L
– Nouveaux enjoliveurs de roues et suppression de l’enjoliveur chromé de feux arrière sur R4L et R4 Super
– Puissance accrue de 27 à 32 ch sur R4 et R4 L
– Moteur 5CV 845 cc sur la R4 Super et sur les versions pour l’exportation
Courant 1963Début de la productionLancement de la 4 L en Espagne avec des pare-chocs spécifiques
09/1963Début de la production– La 4 L débute sa carrière en Argentine avec des doubles pare-chocs qui lui sont propres, et un frein à main au plancher commandant les roues arrière.
10/1963
(Salon de Paris)
MY 1964Améliorations– Pare-chocs à lames sur R4 et R4 Super. Sur la R4, les pare-chocs sont peints et sans butoirs en caoutchouc.
– Vitre arrière coulissante en remplacement de la vitre de custode entrouvrable sur R4L et R4 Super
– Sièges avant séparés sur R4 Super
– Hayon relevable à glace fixe des autres versions sur R4 Super
– Transformation SINPAR à quatre roues motrices disponible
12/1963MY 1964Nouvelle versionR4 Parisienne sur base de la R4 Super avec décoration latérale « Cannée » ou « Écossaise »
09/1964MY 1965Nouvelle version– R4 Export avec sièges avant séparés et banquette arrière rabattable qui remplace la R4 Super. Cette version est proposée à l’étranger depuis octobre 1963 avec le moteur 845 cc. En France, la R4 Export dispose du moteur 747 cc (4 CV), et en option, du moteur 845 cc (5CV).
– En Espagne, lancement de la 4 Super
09/1964MY 1965Améliorations– Distribution du moteur par chaîne remplace les pignons
– Voie arrière élargie de 4 cm
– En Argentine, la 4 L reçoit une boîte de vitesses à 4 rapports.
09/1965Fin de la productionLa R4 de base à quatre glaces latérales est supprimée. Elle réapparaîtra en Belgique comme Renault 4 B dans les années 1970 et 1980.
09/1965MY 1966Améliorations– La R4 L disparaît. Elle est remplacée en France par la 4, et à l’exportation par la 4 Luxe. Cette version se distingue de la R4 L par l’absence de butoirs de pare-chocs, de baguettes latérales chromés et de vitres arrière coulissantes.
– Le préfixe R devant le 4 est supprimé pour les finitions Export et Parisienne. Cette dernière est désormais dotée de série du moteur 4CV (747 cc) et en option sur moteur 5CV (845 cc).
02/1966Milestone1 000 000e Renault 4 produite
09/1966MY 1967Améliorations– Freinage renforcé
– Nouvelle planche de bord et nouveaux sièges avant sur les Export et Parisienne
– Nouvelles normes SAE faisant passer l’indication de puissance du moteur de 32 ch à 30 ch. La puissance reste de 27 ch en normes DIN.
09/1967MY 1968Face-lift– Nouvelle calandre et nouveaux pare-chocs
– Boîte de vitesses à 4 rapports au lieu de trois précédemment
– Suppression des décors latéraux sur la finition Parisienne
– En Espagne, la 4 garde l’ancienne calandre tandis que la 4 Super adopte la nouvelle calandre. Ces versions reçoivent un nouveau moteur « Sierra » de 852 cc à cinq paliers, dérivé de celui de la Renault 8, et accouplé à une boîte à quatre vitesses.
– En Argentine, la 4 L conserve la calandre d’origine mais adopte un nouveau tableau de bord et des phares agrandis.
09/1968Fin de la production– La 4 Parisienne disparaît du catalogue.
– En Argentine, elle est diffusée entre mai et octobre 1968 comme série limitée à 100 exemplaires.
09/1968MY 1969Améliorations– Train avant renforcé
– Sièges avant modifiés
– L’option moteur 5 CV 845 cc n’est plus disponible sur la 4 Export vendue en France.
09/1969MY 1970Nouvelle versionBanquette arrière rabattable de série sur toutes les versions
11/1969Milestone2 000 000e Renault 4 produite
04/1970Nouvelle versionEn Argentine, lancement de la 4 S avec un nouveau moteur 1020 cc à cinq paliers, dérivé de celui de la Renault 12, et la calandre rectangulaire.
04/1970Améliorations– Ceintures de sécurité fixes à l’avant de série
– Le circuit électrique passe de 6 volts à 12 volts.
– En Argentine, suspension et frein renforcés, nouvelle boîte de vitesses et moteur 1020 cc sur la 4 L
07/1970Début de la productionL’assemblage de la Renault 4 démarre en Colombie. Il s’agit de la première voiture particulière fabriquée dans ce pays.
09/1970MY 1971Améliorations– Sièges avant à dossier inclinable disponibles
09/1971MY 1972Améliorations– Suppression des butoirs de pare-chocs et des feux de stationnement latéraux
– Sur le marché français, la cylindrée du moteur passe de 747 cc à 782 cc sans changement de puissance
– Pour l’exportation, une variante plus puissante du moteur est disponible sur certains marchés avec 34 ch DIN au lieu de 27 ch DIN.
01/1972Arrêt de la commercialisationLa 4L à moteur 1020 cc et calandre d’origine arrondie quitte le marché argentin.
09/1972MY 1973Améliorations– Adaptation du moteur 782 cc aux nouvelles normes antipollution
– Suppression de la variante 27 ch du moteur 845 cc
– Nouveau logo Renault sur la calandre
– La 4 devient 4 Luxe sur le marché français
– Retour des butoirs de pare-chocs sur la version Export
– Points d’ancrage pour ceintures de sécurité arrière
– Planche de bord en polypropylène avec partie centrale grainée
09/1973MY 1974Améliorations– Suppression du monogramme d’aile avant
– Montage de la boîte de vitesses de la Renault 6 TL
– Planche de bord et volant de couleur noire
– Jantes ajourées sur la 4 Super espagnole
09/1974MY 1975Face-lift– Nouvelle calandre noire sauf en Argentine et sur la 4 espagnole
– La 4 Luxe perd ses enjoliveurs de roues et regagne des butoirs de pare-chocs.
09/1975MY 1976Améliorations– Les versions Luxe et Export cède la place aux L et TL.
– En Espagne, la Super devient TL.
– Dynamo remplacée par un alternateur
– Lunette arrière chauffante disponible en option
10/1975
(Salon de Paris)
MY 1976Nouvelle version4 Safari avec une présentation plus joyeuse et dynamique, issue de la 4L avec bandes de protection latérales, rétroviseur et balais d’essuie-glaces noirs et intérieur spécifique avec sièges avec bourrelets en mousse garnis d’appui-tête intégrés et volant repris de la 5 TS
09/1976MY 1977Améliorations– Combiné veilleuses-clignotants rectangulaire au lieu de rond et à ampoules séparées
– Double circuit de freinage
– Ceintures de sécurité avant à enrouleurs de série
– Tableau de bord retouché et nouveau volant provenant de la 5 TL sauf sur la Safari
– En Espagne, la 4 de base abandonne la calandre datant de 1963 pour celle en vigueur sur les autres versions depuis 1974.
09/1977Milestone5 000 000e Renault 4 produite
09/1977MY 1978Améliorations– La 4L devient 4 tout court.
– Rétroviseur extérieur noir sur toutes les versions désormais
– En Espagne, adoption du volant de la 5 TL, pare-chocs semblables à celui des versions françaises
01/1978Nouvelle version4 GTL avec nouvelles roues à voile ajouré, protections latérales inspirées de celles de la 5 GTL et crosses de pare-chocs à l’avant, le tout de couleur grise
07/1978MY 1979Fin de la productionSuppression de la version Safari
07/1978MY 1979Améliorations– Feux avant bicolore (blanc et orange)
– Ceintures de sécurité à l’arrière
– La 4 S argentine adopte l’apparence de la 4 GTL avec une calandre identique et de nouveaux pare-chocs plats de couleur grise équipés de butoirs horizontaux.
07/1979MY 1980Arrêt de la commercialisationLa 4 de base disparaît du marché espagnol.
07/1980MY 1981Améliorations– Pare-chocs peints en gris sur la 4 de base
– Nouvelles roues à voile ajouré sur la 4 TL qui perd ses enjoliveurs (les mêmes depuis 1962)
– Chauffage à deux vitesses et nouvelle implantation des interrupteurs de la planche de bord
– La 4 TL espagnole reçoit le moteur de la GTL avec une puissance légèrement supérieure (38 ch au lieu de 34 ch).
05/1981AméliorationsCharnières de portes avant encastrées
05/1981Nouvelle versionSérie limitée « Jogging » à 5 000 exemplaires avec toit ouvrant en toile
07/1981MY 1982Améliorations– Écrous de roues munis d’un capuchon noir
– Nouveau graphisme pour le monogramme arrière
07/1982MY 1983Améliorations– Nouveau dessin des rétroviseurs extérieurs
– En France, le moteur 782 cc est remplacé par le moteur 845 cc jusqu’ici réservé à l’exportation.
– Rapport de pont allongé sur la 4 et la 4 TL pour réduire la consommation
– Variante fonctionnant au GPL disponible pour la 4 GTL
– Freins à disques à l’avant sur les 4 GTL et TL espagnole qui gagnent un levier de frein à main entre les sièges
– Nouveau tableau de bord avec instrumentation et volant provenant de la Renault 5
– Rétroviseur intérieur collé sur le pare-brise au lieu d’être fixé sur la planche de bord
Début 1983AméliorationsEn Suisse, la 4 reçoit le moteur 1108 cc de la GTL et la TL disparaît.
07/1983MY 1984Améliorations– Moteur 845 cc modifié pour réduire la consommation (perte de puissance de 5 ch)
– Pare-brise feuilleté
09/1984MY 1985Nouvelle versionLa 4 GTL dotée d’un nouveau moteur 1118 cc de 41 ch remplace la 4 S en Argentine.
03/1985Nouvelle versionSérie limitée « Sixties » à 2 200 exemplaires avec deux toits ouvrant en verre athermique
05/1986MY 1987Nouvelle versionLes 4 et 4 TL à moteur 845 cc sont remplacées par la 4 TL Savane à moteur 956 cc. Cette version adopte de nouvelles roues, celle de la 5 GTL, et des freins à disques à l’avant avec levier de frein à main entre les sièges.
05/1986MY 1987AméliorationsLa 4 GTL devient GTL Clan. Elle adopte de nouvelles jantes « Style » bicolore montées sur les 12 et 16, et n’est plus disponible en variante GPL.
08/1986Fin de la productionLa 4 GTL n’est plus fabriquée en Argentine.
Fin 1986Arrêt de la commercialisationLa Renault 4 disparaît des marchés suisse et autrichien.
07/1988MY 1989AméliorationsLa 4 GTL Clan retrouve des jantes identiques à celles montées entre 1978 et 1986, qui équipe aussi désormais la TL Savane.
Fin 1988Arrêt de la commercialisationLa Renault 4 quitte le marché allemand avec la série limitée « Salü ».
Courant 1989Fin de la productionLa 4 TL n’est plus fabriquée en Espagne.
07/1989MY 1990AméliorationsÉquipement enrichi avec un rétroviseur extérieur droit, un feu arrière de brouillard et des appuie-têtes avant de série
07/1991MY 1992Nouvelle versionSérie limitée « Cartes Jeunes » pour le marché français
03/1992Fin de la productionArrêt de la production en France suite à la fermeture de l’usine de Boulogne-Billancourt
12/1992Nouvelle versionPour célébrer l’arrêt de la commercialisation en Europe, les 1 000 derniers exemplaires de la 4 GTL Clan produits en Slovénie sont numérotés, prennent l’appellation « Bye Bye » et sont vendus en France.
01/1994Fin de la productionArrêt définitif de la production au Maroc
AppellationMarchéMoteur/BVPériode
R3France603 cc M31961-1962
R4France
Export
=
747 cc M3
747 cc M3
845 cc M3
1961-1965
1961-1962
1962-1965
R4 LFrance
Export
=
747 cc M3
747 cc M3
845 cc M3
1961-1965
1961-1962
1962-1965
4 ou 4 LuxeFrance
=
=
Export
=
747 cc M3
747 cc M4
782 cc M4
845 cc M3
845 cc M4
1965-1967
1967-1971
1971-1975
1965-1967
1967-1975
4 LArgentine
=
Portugal
France
Export
845 cc M4
1020 cc M4
852 cc M4
782 cc M4
845 cc M4
1964-1970
1970-1972
1971-1976
1975-1977
1975-1977
4France
=
Export
Espagne
Suisse
782 cc M4
845 cc M4
845 cc M4
852 cc M4
1108 cc M4
1977-1982
1982-1986
1977-1986
1967-1979
1983-1986
4 SafariFrance
Export
782 cc M4
845 cc M4
1975-1978
1975-1978
R4 Export
4 Export à partir de 10/1965
France
=
=
=
=
Export
=
747 cc M3
747 cc M4
782 cc M4
845 cc M3
845 cc M4
845 cc M3
845 cc M4
1964-1967
1967-1971
1971-1975
1964-1967 (option)
1967-1968 (option)
1963-1967
1967-1975
4 TLFrance
Export
=
Espagne
=
782 cc M4
845 cc M4
845 cc M4
852 cc M4
1108 cc M4
1975-1982
1982-1986
1975-1986
1975-1980
1980-1989
4 TL SavaneTous pays956 cc M41986-1994
R4 SuperTous pays
France
Export
747 cc M3
845 cc M3
=
1961-1962
1962-1964
1962-1963
R4 Parisienne
4 Parisienne à partir de 10/1965
France
=
=
=
747 cc M3
747 cc M4
845 cc M3
845 cc M4
1965-1967
1967-1968
1963-1967
1967-1968
4 SuperEspagne852 cc M41967-1975
4 SArgentine1020 cc M41970-1984
4 GTLTous pays sauf ES1108 cc M41978-1986
4 GTL ClanTous pays sauf ES1108 cc M41986-1994
4 GTLArgentine1118 cc M41984-1986

Séries spéciales

« Jogging » : Présentée au printemps 1981 cette série de 5 000 exemplaires réservée à la France et à la Belgique était basée sur la GTL et disposait d’une teinte blanche avec pare-chocs et protections latérales bleus, intérieur spécifique de même couleur avec bandes verticales arc en ciel et toit ouvrant en toile.

« Shopping » : Réservée à la Belgique et dévoilée en 1982, cette série limitée est produite en 350 exemplaires.

« Sixties » : Présentée en mars 1985 également sur la base mécanique de la GTL. 2 200 exemplaires (de couleurs rouge, bleu azur ou jaune tournesol) pour la France avec double toit ouvrant en verre, sellerie spécifique aux couleurs très vives, pare-chocs et protections latérales de couleur noir mat.

« Salü » : Cette série limitée, fabriquée à 500 exemplaires, célèbre la fin de la carrière de la Renault 4 en Allemagne.

« Carte Jeune » : Commercialisation en France pour l’été 1991 sur base de 4 TL Savane. Liseré de carrosserie latéral et logo «carte jeunes» à l’arrière, sellerie bleue à motifs verts et appui-tête à l’avant. Disponible en blanc, rouge, vert ou jaune. Nombre d’exemplaires produits inconnu.

« Bye Bye » : Ultime série spéciale pour la France (qui en fait n’en est pas vraiment une…) présentée dans les dernières semaines de 1992, il s’agissait d’une GTL Clan disposant d’une plaque «Bye Bye» numérotée sur la planche de bord. Il s’agissait en fait des 1 000 dernières R4 produites en Slovénie, la 0001 (dernière produite, la plaque étant une sorte de compte à rebours) a été conservée par Renault.

La R4 a été commercialisée dans plus de 100 pays, elle est l’une des voitures Françaises parmi les plus connues au monde : 60% des Renault 4 ont été vendue hors de France.

Europe

DE deGB gbFR frIT itES esBE beNL nl
AT atCH chSE sePT ptGR grIEYU 

Reste du monde

AR arCO coMX mxCL clVE vePH phAU au
ZA zaDZ dzMATN

Lieux de production :

La Renault 4 a été fabriquée dans 28 pays.

Les lieux majeurs de production sont :

  • France, Boulogne-Billancourt, entre 1961 et 1992
  • Belgique, Haren, entre 1961 et 1980 (1 063 841 exemplaires)
  • Espagne, Valladolid, entre 1963 et 1991 (799 917 exemplaires dont 403 213 berlines)
  • Yougoslavie, Novo Mesto, entre 1973 et 1992 (575 960 exemplaires)
  • Argentine entre 1963 et 1987 (157 315 exemplaires)
  • Colombie entre 1970 et 1992 (97 050 exemplaires)

L’assemblage de la Renault 4 a également eu lieu dans les pays suivants :

  • Italie, Pomigliano d’Arco chez Alfa Romeo, entre 1962 et 1964 (41 809 exemplaires)
  • Autres pays européens : Portugal (1963-1991) ; Irlande (1966-1984)
  • Amérique Latine : Mexique (1962-1977) ; Chili ; Costa Rica ; Pérou (1966-1970) ; Venezuela (1972-1976) ; Uruguay
  • Afrique : Afrique du Sud (1963-1972) ; Algérie (1962-1971) ; Angola ; Côte d’Ivoire (1962-1985) ; Ghana (1969-1978) ; Madagascar (1962-1981) ; Maroc (1971-1994) ; Rhodésie du Sud  ; Tunisie (1964-1983) ; Zaïre
  • Asie : Ceylan (1973-1979) ; Philippines (1963-1974)
  • Australie entre 1962 et 1966

Chiffres de production : 8 135 424 exemplaires (berline et fourgonnette)

La Renault 4 est la deuxième voiture Française la plus produite après la Peugeot 206.

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBerline 5 portes 4 places
Poids à vide (kg)De 540 à 745 kg

– Vitres avant coulissantes

– Quatre glaces latérales sur R3 et R4. Cette configuration disparaît en 1965 pour réapparaître en Belgique dans les années 1970 et 1980 comme Renault 4 B (pour berline), une version destinée aux administrations et aux flottes.

– Six glaces latérales sur toutes les autres versions avec une troisième vitre entrouvrable, substituée par une deuxième vitre arrière coulissante à partir du millésime 1964. Cette dernière est supprimée sur la 4 de base à partir du millésime 1966.

– Toit en toile découvrable disponible

– Enjoliveurs chromés pour les feux arrière sur R4L et R4 Super jusqu’en septembre 1962

– Pare-chocs tubulaires sur la R3, sur la R4 jusqu’en septembre 1963, et sur la R4L jusqu’en septembre 1962

– Pare-chocs à lames sur la R4L à partir d’octobre 1962, sur la R4 et la R4 Super à partir d’octobre 1963

– Super : doubles pare-chocs tubulaires et hayon articulé vers le bas avec glace descendante jusqu’en septembre 1963

– GTL : crosses de pare-chocs pour mieux protéger les phares et feux avant

– Les versions argentines sont équipées de pare-chocs originaux, doubles jusqu’en 1980.

– Les versions espagnoles disposent de pare-chocs spécifiques jusqu’en 1977. Les versions Super et TL sont dotées de crosses identiques à celles de la GTL entre 1967 et 1977.

– Les versions italiennes disposent de répétiteurs de clignotants sur les ailes, celles ayant été produites chez Alfa Romeo ont des feux arrière de Giulia.

Empattement – e (cm)244 à droite et 240 à gauche
Longueur – L (cm)1961-1967 : 361 ou 365 avec pare-chocs à lames ou 366 avec butoirs de pare-chocs
1967-1992 : 367
Argentine : 379 puis 375 à partir de 1978
Largeur – l (cm)148,5
Hauteur – h (cm)155

Caractéristiques techniques

Soubassement horizontal formant châssis et caisse boulonnée en tôle

  • Liste des moteurs et boîtes de vitesses disponibles

SÉRIE

DISPONIBLE

NON DISPONIBLE

Chauffage

X

Aérateurs

X

Cendrier

X

Sièges AV séparés

X

Sièges AV avec dossier inclinable

X

Appuie-têtes avant

X

Ceintures de sécurité

X

Pare-soleil

X

Rétroviseur extérieur

X

Lave-glace

X

Radio

X

Phares longue portée

X

Allume-cigare

X

Vitres teintées

X

Pare-brise feuilleté

X

Peinture métallisée

X

Lunette arrière chauffante

X

Banquette AR rabattable

X

Deux innovations importantes sont apportées par la Renault 4 : le circuit de refroidissement scellé avec vase d’expansion et l’absence de points de graissage. Ceci simplifie les opérations d’entretien.

LA CARRIÈRE SPORTIVE ET LES DÉRIVÉS

  • Participation à titre privé à de nombreux rallyes de l’East African Safari en 1962 jusqu’au Monte Carlo en 1992
  • Coupe de France Renault Cross Elf de 1974 à 1984 : formule de promotion sur terre en 4L
  • Prototype Renault 4 des frères Marreau avec quatre roues motrices et moteur de Renault 5 Groupe 2 de 140ch engagé au Paris-Dakar en 1979 et 1980, année où la voiture termine troisième au général.

Les autres carrosseries


Renault 4 fourgonnette
1961-1993

Renault 4 fourgonnette 1961-1988

Renault 4
Plein Air
1968-1970

Renault 4 Plein Air 1968-1970

Renault 4
pick-up
1982-1986

Renault 4 pick-up 1982-1986

Vous aimez les voitures ?

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle Auto Forever.