Alpina, les 50 ans du sorcier de Buchloe

Si nous fêtons les 50 ans de la marque en 2015, cela signifie qu’elle a été créée en 1965. Pourtant les premières réalisations du préparateur allemand datent de 1961.

Tous les modèles du constructeur Alpina

Une affaire de famille


Alpina est une affaire de famille. Burkard Bovensiepen démarra son travail de préparation automobile au sein de l’entreprise de machine à écrire Alpina de son père Rudolf Bovensiepen. Il développa un carburateur spécifique pour la BMW 1500 au cours de l’année 1961. Trois ans plus tard, la qualité de son travail était telle qu’elle fut reconnue officiellement par le constructeur BMW qui accorda sa garantie sur les modèles préparés par l’ingénieur Burkard Bovensiepen.

Ainsi, ce-dernier fonda le 1er janvier 1965 sa propre société pour se consacrer pleinement à la préparation de BMW. En 1967, le logo Alpina fut établi. Il symbolise un blason avec les dessins d’un carburateur, remplacé ensuite par un collecteur d’admission, et d’un vilebrequin. L’entreprise déménagea à Buchloe, situé à 73km à l’ouest de Munich, en 1970.

La compétition automobile


L’engagement des BMW Alpina en compétition démarra en 1968. Les voitures préparées participèrent au championnat de voitures de tourisme sur circuit. Les victoires ne tardèrent pas. En 1970, Alpina remporta le championnat européen ainsi que les 24h de Spa-Francorchamps.

À partir de 1971, la carrière du coupé BMW Alpina CSL débuta sur les circuits européens. La voiture remporta le titre constructeur et pilote en 1973 avec, entre autres, Niki Lauda à son volant. Elle poursuivit sa carrière jusqu’en 1979. Toutefois, Alpina se retira officiellement de la course automobile en 1977.

Parallèlement à son activité sportive, Alpina développa la commercialisation de kits de préparation pour tous les modèles BMW. À partir de 1975, la diffusion fut assurée par le réseau BMW en Allemagne et par deux filiales en Suisse et au Royaume Uni.

Alpina devient un constructeur automobile


Suite à l’arrêt de son engagement officiel en compétition, Alpina décida de devenir un constructeur automobile à part entière. Dès 1978, il proposa ces trois premiers modèles :

  • la B6 2,8 sur la base de BMW Série 3 ;
  • la B7 Turbo sur la base de la BMW Série 5 ;
  • la B7 Turbo Coupé sur la base de la BMW Série 6.

En 1979, Alpina ouvrit sa filiale au Japon. Ce marché est devenu depuis l’un des plus importants de la marque.

En 1983, Alpina fut reconnu officiellement comme constructeur automobile par les autorités d’homologation allemandes. Deux ans plus tard, les performantes et exclusives Alpina furent équipées d’un pot catalytique avec une technique spécifique.

Alpina revint à la compétition automobile au travers du championnat allemand de voitures de tourisme, le DTM, en 1987. La BMW Alpina M3 B6 3,5S DTM fut la première automobile de course équipée d’un catalyseur. Alpina se retira à nouveau du monde de la course automobile après la saison 1988 pour se consacrer toujours plus à la production et au développement de voitures pour la route.

L’innovation technique et le développement de la gamme


La mythique Alpina B10 Biturbo fut lancée en 1989.  En 1992, Alpina présenta la boîte Shift-Tronic avec embrayage à pilotage électronique. En 1993, Alpina installa la première boîte automatique à passage séquentiel des rapports par touches de commande au volant : la Switch-Tronic.

En 1995, l’Alpina B12 5,7 E-Kat fut la première voiture au monde dotée d’un catalyseur avec système de préchauffage permettant de réduire fortement les émissions nocives des gaz d’échappement.

La première berline sportive diesel fut aussi l’apanage d’Alpina qui lança sa D10 Biturbo en 1999.

En 2002, Alpina aborda le marché nord-américain avec la très exclusive Roadster V8 sur base de la BMW Z8.

L’innovation se poursuivit avec le moteur de la B7 qui reçut en 2003 un compresseur radial combiné au système de distribution variable Valvetronic.

En 2006, l’Alpina D3 fut équipée d’un moteur diesel développant 100ch/l grâce à deux turbos. C’est aussi le premier modèle Alpina motorisé par un quatre cylindres.

Alpina revint sur les circuits avec le coupé B6 GT3 pour les saisons 2009 à 2012. La voiture remporta le championnat allemand GT en 2011.

En 2010, Alpina commercialisa son premier modèle diesel sur le marché japonais. Il s’agissait aussi de la première BMW diesel vendue dans ce pays aux normes d’émission très sévères.

En 2013, le premier crossover Alpina fut lancé sur la base de la BMW X3.

Une marque de caractère


Au travers de ce bref historique, nous constatons que la technique, la qualité et l’innovation sont les valeurs fortes du constructeur de Buchloe sur lesquelles il a bâti sa réputation en compétition et sur route ouverte.

Pour préserver le caractère exclusif et le haut niveau de qualité de ces voitures, Alpina produit moins de 2 000 voitures par an. L’entreprise a su conserver son caractère familial bien qu’elle fit l’objet de nombreuses convoitises. Lors du démarrage de la société en 1965, huit employés travaillaient pour Alpina. Ils étaient 120 en 1990. Aujourd’hui, ce sont 220 collaborateurs qui travaillent pour le constructeur dirigé par les fils de Burkard Bovensiepen.

Ce petit constructeur a ainsi réussi à préserver son indépendance même si des liens de collaboration étroits existent depuis les débuts de la marque avec BMW. Ceci est une grande différence avec son concurrent AMG qui officient sur des Mercedes-Benz mais qui a été racheté par le constructeur de Stuttgart.

Les modèles Alpina


Même si Alpina est reconnu comme un constructeur automobile à part entière, ces voitures sont de nouvelles versions sur la base de BMW déjà existantes. Alpina développe entièrement ces nouvelles versions en travaillant sur le moteur, la boîte de vitesses, l’échappement, les suspensions, les freins, les jantes, l’aérodynamique et la finition. Aux États-Unis, les Alpina ont des numéros de série BMW étant donné que ce pays ne reconnaît pas Alpina comme constructeur.

Nous voyons donc que si Alpina n’est plus un préparateur, il est un constructeur particulier produisant des versions exclusives de BMW. Nous allons présenter sous forme de tableau la chronologie des différents modèles Alpina entre 1978 et 2015.

Les appellations Alpina sont complexes jusqu’en 2003. Au début, elles suivent alors une logique de codification des moteurs du constructeur de Buchloe. Ensuite, les choses deviennent moins claires. À partir de 2003, elles s’alignent sur les séries de BMW : 3, 4, 5, 6 et 7. La première lettre indique s’il s’agit d’un moteur essence (B) ou diesel (D).

Les versions Alpina sur base de la BMW Série 3


VersionSériePériodeMoteurCarrosserieNombre d’exemplaires produits
C1 2.3E211980-19836L 2,3lBerline 2 portes462
B6 2.8E211978-19836L 2,8lBerline 2 portes533
C1 2.3E301983-19856L 2,3lBerline 2 ou 4 p35
C2 2.5E301985-19866L 2,5lBerline 2 ou 4 p74
C2 2.7 (1)E301986-19876L 2,7lBerline 2 ou 4 p

Cabriolet

160
B3 2.7 (1) (2)E301987-19926L 2,7lBerline 2 ou 4 p

Break

Cabriolet

257
B6 2.8E301984-19866L 2,8lBerline 2 portes259
B6 2.7

Japon seulement

E301986-19876L 2,7lBerline 2 portes67
B6 3.5E301985-19906L 3,5lBerline 2 portes219
B6 3.5SE301987-19906L 3,5lBerline 2 portes62
B6 2.8E361992-19936L 2,8lBerline

Coupé

184

42

B6 2.8 Touring

Japon seulement

E361996-19986L 2,8lBreak140
B3 3.0E361992-19966L 3,0lBerline

Break

Coupé

Cabriolet

359

24

239

155

B3 3.2E361996-19996L 3,2lBerline

Break

Coupé

Cabriolet

85

89

80

88

B8 4,0

Japon seulement

E36??V8 4,0lBerline5
B8 4,6E361995-1998V8 4,6lBerline

Break

Coupé

Cabriolet

93

27

78

23

B3 3.3E461999-20026L 3,3lBerline

Break

Coupé

Cabriolet

591

147

285

287

B3 3.3 AllradE462001-20056L 3,3lBerline

Break

30

152

B3SE462002-20066L 3,35lBerline

Break

Coupé

Cabriolet

247

116

149

292

D3E90

E91

E92

2006-2013

2006-2013

2010-2013

4L 2,0 Diesel Bi-turboBerline

Break

Coupé

1092

786

289

B3 (1)E90

E91

E92

E93

2007-20096L 3,0l

Bi-turbo

Berline

Break

Coupé

Cabriolet

264

131

320

218

B3S (1)E90

E91

E92

E93

2010-20136L 3,0l

Bi-turbo

Berline

Break

Coupé

Cabriolet

112

169

246

130

B3 Bi-turbo (1)F30

F31

Depuis 20136L 3,0lBerline

Break

En cours
D3 Bi-turbo (1)F30

F31

Depuis 20136L 3,0l DieselBerline

Break

En cours

(1) transmission intégrale Allrad disponible sauf sur cabriolet

(2) vendue en Afrique du Sud à partir de 1990 comme BMW 325iS, aussi connue comme BMW 327i. Nous mentionnons aussi la version BMW 333i équipé d’un moteur 6 cylindres 3,2l et commercialisée en Afrique du Sud en 204 exemplaires entre 1985 et 1987. Cette voiture a été conçue par Alpina.

Les versions Alpina sur base de la BMW Série 4


VersionSériePériodeMoteurCarrosserieNombre d’exemplaires produits
B4 Bi-turboF32

F33

Depuis 20136L 3,0lCoupé

Cabriolet

En cours

D4 Bi-turboF32

F33

Depuis 20156L 3,0l DieselCoupé

Cabriolet

En cours

Les versions Alpina sur base de la BMW Série 5


VersionSériePériodeMoteurCarrosserieNombre d’exemplaires produits
B7 TurboE121978-19826L 3,0lBerline 4 portes

149

B7S TurboE121981-19826L 3,5lBerline 4 portes

60

B9 3.5E281981-19856L 3,5lBerline 4 portes

500

B10 3.5E281985-19876L 3,5lBerline 4 portes

77

B7 TurboE281984-19876L 3,5lBerline 4 portes

278

B10 3.5E341988-19926L 3,5lBerline 4 portes

572

B10 3.0 AllradE341993-19966L 3,0lBerline

Break

64

70

B10 4.0E341993-1995V8 4,0lBerline

Break

45

4

B10 4.6E341994-1996V8 4,6lBerline

Break

27

19

B10 Bi-turboE341989-19946L 3,5lBerline

507

B10 3.2E391997-19986L 3,5lBerline

Break

194

72

B10 3.3E391999-20036L 3.3lBerline

Break

261

70

D10 Bi-turboE392001-20046L 3,0 DieselBerline

Break

145

94

B10 V8E391998-2000V8 4,6lBerline

Break

1061

248

B10 V8SE392002-2004V8 4,8lBerline

Break

145

43

B5E60

E61

2005-2007V8 4,4l CompresseurBerline

Break

428

119

B5SE60

E61

2007-2010V8 4,4l CompresseurBerline

Break

120

59

B5 Bi-turboF10

F11

Depuis 2010

Depuis 2011

V8 4,4lBerline

Break

En cours

D5 Bi-turboF10

F11

Depuis 20116L 3,0l DieselBerline

Break

En cours

Les versions Alpina sur base de la BMW Série 6


VersionSériePériodeMoteurCarrosserieNombre d’exemplaires produits
B9 3.5E241982-19856L 3,5lCoupé

77

B10 3.5E241985-19876L 3,5lCoupé

44

B7 TurboE241978-19826L 3,0lCoupé

153

B7S TurboE241982-19826L 3,5lCoupé

30

B7 TurboE241984-19886L 3,5lCoupé

130

B6E63

E64

2006-2007V8 4,4l CompresseurCoupé

Cabriolet

116

80

B6SE63

E64

2007-2011V8 4,4l CompresseurCoupé

Cabriolet

95

40

B6 Bi-turboF12

F13

Depuis 2011V8 4,4lCoupé

Cabriolet

En cours

B6 GranCoupeF06Depuis 2014V8 4,4l

Bi-turbo

Berline Allrad

En cours

Les versions Alpina sur base de la BMW Série 7


VersionSériePériodeMoteurCarrosserieNombre d’exemplaires produits
B11 3.5E321987-19936L 3,5lBerline

332

B11 4.0E321993-1994V8 4,0lBerline

7

B12 5.0E321988-1994V12 5,0lBerline

Berline longue

305

B12 5.7E381995-1998V12 5,7lBerline

Berline longue

201

B12 6,0E381999-2001V12 6,0lBerline

Berline longue

94

B7E65

E66

2003-2005V8 4,4l CompresseurBerline

Berline longue

141

170

B7 (restylée)E65

E66

2006-2008V8 4,4l CompresseurBerline

Berline longue

803

B7 Bi-turbo (1)F01

F02

2009-2015V8 4,4lBerline

Berline longue

En cours

(1) transmission intégrale Allrad disponible

Les versions Alpina sur base des BMW Série 8, Z1, Z4, Z8 et X3


VersionSériePériodeMoteurCarrosserieNombre d’exemplaires produits
B12 5,0E311990-1994V12 5,0lCoupé

97

B12 5,7E311992-1996V12 5,7lCoupé

57

Roadster Limited EditionZ11990-19916L 2,7lRoadster

66

Roadster SE852003-20056L 3,35lRoadster

343

Roadster V8E522002-2003V8 4,8lRoadster

555

XD3 Bi-turboF25Depuis 20136L 3,0l DieselCrossover

En cours

Notre tour d’horizon des modèles Alpina se terminent. Depuis 1978 et en ne comptabilisant que les modèles dont la production s’est achevée, ce sont 19 242 Alpina qui sont sorties de chaîne.

Pour ceux qui désirent en savoir plus, je les invite à se rendre sur le site anglophone Alpina-Archive qui contient de nombreuses informations détaillés sur chaque version Alpina. Le site recense aussi plus de 16 500 Alpina.