fbpx

MERCEDES-BENZ PONTON

1953 – 1962

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’Allemagne est en partie détruite. Sur le plan humain, la situation n’est guère plus optimiste ce qui n’empêche pas le pays de s’armer d’une industrie moderne grâce au soutien économique et financier des États-Unis. Dans l’élan de ce renouveau, les ingénieurs de Mercedes Benz imaginent un tout nouveau modèle.

Tous les modèles du constructeur Mercedes-Benz
Toutes les voitures allemandes
Toutes les grandes voitures
Toutes les voitures avec une carrosserie de berline
Autres appellationsMercedes-Benz 180/190/219/220 ou série W120-W121-W105-W180-W128
Plateformeinédite
Designercentre de style Mercedes-Benz

– SON HISTOIRE –

Apparue pour la première fois au salon de Paris de 1953, la Ponton était déjà en production depuis juillet de cette même année. Cette voiture rencontre rapidement le succès.

La Mercedes-Benz Ponton marque l’apparition d’un nouveau style de carrosserie. Cette nouvelle berline dispose d’une structure autoportante. C’est la première monocoque de la marque souabe dont les caractéristiques principales sont les ailes intégrées au garde-boue et un contour de carrosserie rectangulaire. Les panneaux métalliques du corps sont solidement soudés à l’armature du plancher avec lequel il forme une seule unité structurelle. Cela permet d’accroître la rigidité en torsion tout en permettant une réduction du poids, du bruit et des coûts. Un cadre auxiliaire avant en forme de U soutient la suspension avant, l’ensemble moteur-boîte de vitesses et la direction. La suspension arrière reçoit un essieu oscillant. Les freins à tambours sont le point faible de la voiture malgré les améliorations continues apportées par Mercedes-Benz tout au long de la carrière du modèle.

Par rapport à la Mercedes-Benz 170, la Ponton introduit le style trois volumes déjà en vigueur outre-Atlantique. L’habitabilité est fortement accrue tout comme la surface vitrée.

À ses débuts la Ponton dispose d’une évolution des moteurs essence et diesel des 170Sb et 170DS. En janvier 1954, le modèle 180D est ajouté à la gamme. Mis à part son moteur diesel, un système électrique 12V et un rapport de pont arrière modifié, cette version est identique à la 180 à essence. Cette version 180D, dans toutes ses évolutions, est la Mercedes-Benz Ponton la plus produite avec 152 983 exemplaires.

En mars 1954, Mercedes-Benz présente la luxueuse 220a. Confortable, la 220 est l’une des meilleures berlines de son époque dans sa catégorie. La luminosité est améliorée avec une carrosserie dotée d’une plus grande surface vitrée. Le tableau de bord est différent avec des boiseries de grande qualité. L’instrumentation est regroupée dans un combiné rectangulaire avec une indication horizontale de la vitesse. Il comprend la température, la pression d’huile et le niveau d’essence ainsi que différents témoins. Plus loin on trouve une montre électrique. Il est agrémenté d’une large gamme d’accessoires pour cette époque d’après-guerre (le cuir, l’autoradio, les antibrouillards, le chauffage additionnel à l’arrière…). La berline 220a est perçue comme la voiture de luxe raffinée et très bien finie. Le moteur est agréable avec une consommation d’essence raisonnable. La vitesse de pointe atteignait les 150 km/h en quatrième. Avec une vitesse de croisière à 120-130 km/h, elle permettait de voyager très vite à l’époque.

Rapidement, un nouveau moteur quatre-cylindres avec arbre à cames en tête est lancé sur la 190 puis remplace le vieux moteur hérité de la 170 sur la 180. En septembre 1958, un nouveau moteur diesel à arbre à cames en tête est proposé sur la nouvelle 190D.

En 1956, une version hybride apparaît : la 219. Elle reprend la mécanique six cylindres de la 220a. Son empattement est allongé mais l’habitacle, y compris le tableau de bord, est celui des versions quatre cylindres moins spacieux.

En 1959, les 180 et 190 reçoivent de nombreuses améliorations : puissance des moteurs essence accrue, capot plus plat et calandre plus large, nouveaux pare-chocs et feux arrière avec catadioptres. L’intérieur est modifié au profit de la sécurité passive avec un tableau de bord et un volant rembourrés de matière souple. Dans la classe supérieure, les nouveaux modèles six cylindres de la série W111 et W112 viennent remplacer les berlines 220 Ponton.

En août 1961, les modèles « Fintail » de la série W 110 apparaissent pour remplacer les 190 et 190D. Cependant, la production des 180 et 180D continue jusqu’en octobre1962. Pour cette dernière série, la 180D reçoit un nouveau moteur d’une cylindrée de deux litres.

La Mercedes-Benz Ponton marque le retour de la marque sur le devant de la scène dans le segment des hauts de gamme. Ce modèle est le premier grand succès d’après-guerre qui en appellera d’autres.

FICHE HISTORIQUE

Date Millésime Salon Evènements Description
07/1953 Début production
08/1953 Présentation en 1ère mondiale
10/1953 MY 1954 Paris Lancement
01/1954 MY 1954 Nouvelle version Version 180D
03/1954 MY 1955 Genève Nouvelle version Version 220a avec moteur 6 cylindres et suspension AR à pivot unique
06/1954 MY 1955 Début production Version 220a
09/1955 MY 1956 Améliorations Suspension AR à pivot unique sur 180 et 180D

Puissance accrue sur Diesel

Assistance de freinage disponible

03/1956 Nouvelle version Version 190

Versions 219 et 220S

04/1956 Arrêt commercialisation Version 220a
08/1957 MY 1958 Améliorations Nouveau moteur et retouches extérieures pour la 180 (série A)

Puissance accrue sur moteur 6 cylindres

Embrayage automatique disponible

09/1958 MY 1959 Francfort Nouvelle version Version 190D et 220SE
07/1959 MY 1960 Restyling Série B pour les 180 et 190 (capot rabaissé, grille de calandre reprise de la 220b W111, nouveaux pare-chocs, feux AR avec catadioptre intégré, modifications à l’intérieur)

Puissance accrue sur 180 et 190

07/1959 MY 1960 Arrêt commercialisation Version 219
08/1959 MY 1960 Arrêt commercialisation Version 220S et 220SE
08/1961 MY 1962 Arrêt commercialisation Versions 190 et 190D
08/1961 MY 1962 Améliorations Série C identique à la série B à l’exception d’un nouveau moteur sur la 180D
10/1962 Fin production
Appellation Moteur/BV Marché Période
180 (W120) 4L 1,8 (136.925) M4 tous 1953-1957
180a (W120) 4L 1,9 (121.923) M4 tous 1957-1959
180b (W120) 4L 1,9 (121.927) M4 tous 1959-1961
180c (W120) 4L 1,9 (121.927) M4 tous 1961-1962
180D (W120) 4L 1,8D (636.930) M4 tous 1954-1959
180Db (W120) 4L 1,8D (636.930) M4 tous 1959-1961
180Dc (W120) 4L 2,0D (621.914) M4 tous 1961-1962
190 (W121) 4L 1,9 (121.920) M4 tous 1956-1959
190b (W121) 4L 1,9 (121.921) M4 tous 1959-1961
190D (W121) 4L 1,9D (621.910) M4 tous 1958-1959
190Db (W121) 4L 1,9D (621.910) M4 tous 1959-1961
219 (W105) 6L 2,2 (180.921) M4 tous 1956-1959
220a (W180) 6L 2,2 (180.921) M4 tous 1954-1956
220S (W180) 6L 2,2 (180.924) M4 tous 1956-1959
220SE (W128) 6L 2,2 (127.980) M4 tous 1958-1959

Voici les principaux marchés de la Mercedes-Benz Ponton. Cette voiture a été toutefois disponible dans la plupart des pays du monde à l’exception de ceux du bloc communiste.

DE de GB gb FR fr IT it ES es BE be NL nl
AT at CH ch SE se PT pt GR gr
US us CA ca AU au ZA za

Lieu de production : Allemagne, Sindelfingen

Assemblage à partir de lots de pièces détachées CKD en Afrique du Sud, Australie, Inde et Irlande

Chiffres de production : un total de 559 369 Ponton ont été produites tout type et toute carrosserie confondue.

Tableau par série et par année

Année

W120-W121

W105

W180-W128

W180-W128 cpé/cab

1953 4 373 0 0 0
1954 35 838 0 4 178 0
1955 38 049 0 19 348 0
1956 45 478 5 474 12 936 297
1957 51 494 8 505 15 459 1 066
1958 63 920 9 296 20 382 1 394
1959 74 558 4 570 10 887 1 414
1960 67 637 0 0 1 200
1961 50 316 0 0 0
1962 11 300 0 0 0
TOTAL 442 963 27 845 83 190 5 371

Tableau par version et par carrosserie

Période

Type

Version

Berline

Châssis-cabine

Coupé

Cabriolet

1953-1957 W120 180 51 907 279 0

0

1957-1959 W120 180a 27 155 198 0

0

1959-1961 W120 180b 29 033 382 0

0

1961-1962 W120 180c 9 097 183 0

0

1956-1959 W121 190 60 991 354 0

0

1959-1961 W121 190b 28 114 349 0

0

1953-1959 W120 180D 114 046 2 439 0

0

1959-1961 W120 180Db 24 276 400 0

0

1961-1962 W120 180Dc 11 600 222 0

0

1958-1959 W121 190D 20 493 136 0

0

1959-1961 W121 190Db 60 598 711 0

0

1956-1959 W105 219 27 842 3 0

0

1954-1956 W180 220a 25 937 0 0

0

1956-1959 W180 220S 55 268 11 1 251

2 178

1958-1959 W128 220SE 1 974 0 830

1 112

1953-1962 Ponton TOTAL 548 331 5 667 2 081

3 290

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBerline tricorps 4 portes 5/6 places
Toit découvrable en toile disponible
Poids à vide (kg)De 1150 à 1370kg
  • Déflecteur de fenêtre AV sur 180c, 190, 219 et 220
  • Déflecteur de fenêtre AR sur 220
  • Larges enjoliveurs ornés d’une grande étoile sur 180b, 180c, 190, 219 et 220
  • Calandre élargie et feux arrière plus gros sur 180a, 190, 219 et 220
  • Capot aplati, grille de radiateur reprise de la 220b W111 et pare-chocs différents sur 180b, 180c et 190b
  • Tableau de bord spécifique sur 220
  • Clignotants AV à l’arrière des ailes avant sur 4 cylindres et au sommet de l’aile sur un support chromé sur 6 cylindres
Empattement – e (cm)180/190 : 265 ; 219 : 275 ; 220 : 282
Longueur – L (cm)180 : 446 ; 180a/190 : 448,5 ; 180b/180c/190b : 450
219 : 1956-1957, 465 ; 1957-1959, 468
220a : 471,5 ; 220S/SE : 1956-1957, 471,5 ; 1957-1959 : 475
Largeur – l (cm)174
Hauteur – h (cm)156

Caractéristiques techniques

Structure monocoque et carrosserie autoporteuse en acier

  • Liste des moteurs et boîtes de vitesses disponibles

SÉRIE

DISPONIBLE

NON DISPONIBLE

Chauffage X
Déflecteurs X
Sièges AV séparés X
Banquette AV (trois places) X
Sièges inclinables X
Pare-soleil côté conducteur X
Pare-soleil côté passager X
Rétroviseur intérieur anti-éblouissement X
Rétroviseur extérieur X
Lave-glace X
Phares additionnels X
Cendrier (au nombre de trois) X
Allume-cigare X
Montre X
Radio X

La Ponton est la première Mercedes-Benz à disposer d’une carrosserie autoporteuse.

C’est la première voiture de série, en dehors du segment des voitures de luxe, à recevoir un moteur à injection.

LA CARRIÈRE SPORTIVE ET LES DÉRIVÉS

Au milieu des années 1950, la Ponton s’est illustrée dans le monde des courses automobiles notamment aux Mille Miglia. Mais pas seulement, puisque le pilote Bill Fritschy associé à Ellis remporte le plus difficile rallye du monde, l’East African Safari par deux fois en 1959 et 1960 au volant d’une 219. L’année suivante voit la victoire d’une Mercedes 220 SE pilotée par Manussis et Coleridge. On retrouve également l’histoire sportive des Ponton dans les comptes rendus de la célèbre Carrera Panamericana.