fbpx

OPEL Rekord D berline

1972 – 1977

Lancée en janvier 1972, l’Opel Rekord D est une importante refonte du modèle précédent sans grandes modifications techniques mais avec un style qui se veut plus européen.

Tous les modèles du constructeur Opel
Toutes les voitures allemandes
Toutes les voitures intermédiaires
Toutes les voitures avec une carrosserie de berline

Fiche rédigée par Benoît Flandre et complétée par Laurent Pennequin

Autres appellations:Opel Rekord II jusqu’en août 1973 pour éviter la confusion entre D et Diesel
Plateformereprise de celle de la Rekord C
DesignerChuck Jordan, américain, au sein du Centre de style GM
Modèles jumeauxRanger en Belgique et en Suisse ; Chevrolet 2500/3800/4100 en Afrique du Sud ; Chevrolet Royale en Iran ; Saehan Rekord en Corée du Sud

– SON HISTOIRE –

Avec l’arrivée de la Rekord C en 1966, la politique de la filiale allemande de la General Motors a changé. Il ne s’agit plus, comme aux États-Unis, d’apporter à chaque millésime quelques modifications au modèle, mais de le maintenir au catalogue durant une plus longue période, ce qui permet au client de limiter les pertes liées à l’évolution du modèle lors de la revente. Cependant après quatre ans de carrière et bien que ses ventes soient toujours en progression, Opel prépare la succession de la Rekord C qui commence à apparaître dater. En 1972, le lancement d’une nouvelle génération de Rekord apporte un franc renouveau sur le plan esthétique. La Rekord D va ainsi dans le sens d’une image plus sportive et plus chic. Dans ces publicités, Opel utilise l’appellation « Rekord II » jusqu’en août 1973. Ceci vise à bien distinguer le nouveau modèle de l’ancien mais aussi à éviter toute confusion du D avec le mot Diesel. Elle est dévoilée le 19 janvier 1972 au Salon de Bruxelles, une semaine après son ouverture.

Le style de la Rekord D se caractérise par une ligne de caisse abaissée, de grandes surfaces vitrées, une proue et une poupe légèrement plongeantes, des chromes utilisés avec parcimonie et des poignées de porte encastrées.

La gamme proposée est toujours étendue avec cinq types de carrosseries (berline 2 ou 4 portes, coupé, break 3 et 5 portes) et trois moteurs (1,7 litres fonctionnant à l’essence ordinaire et 1,7 et 1,9 litres fonctionnant à l’essence super). Les moteurs sont pratiquement inchangés par rapport à ceux de la génération précédente. Le 1700 conserve le carburateur Solex 35 PDSI. Par contre, le 1700 S reçoit un carburateur Solex 32 DIDTA-4 avec démarrage automatique identique à celui du 1900 S. Le nouveau 1900 SH est alimenté par un carburateur Zenith 35/40 INAT à démarrage automatique comme sur la Commodore. Par ailleurs, le 1900 SH est doté de poussoirs hydrauliques ne nécessitant pas de réglage. La signification du H provient d’ailleurs de cela : Hydrostößel voulant dire poussoirs hydrauliques en allemand. Le volume du réservoir de carburant passe de 55 à 70 litres. Une boîte automatique est proposée en option sur les 1700 S et 1900 SH.

Par rapport à la Rekord C, l’empattement est inchangé : 2668 mm. Les voies sont légèrement plus larges. La longueur augmente de seulement 17 mm (33 mm sur la version L avec butoirs de pare-chocs). La largeur diminue de 30 mm et la hauteur de 40 mm. Mais malgré la réduction de la largeur, l’espace intérieur n’en souffre pas grâce à des portes plus minces tout en étant néanmoins renforcées pour protéger les occupants en cas de choc latéral.

Durant sa conception, chez Opel, on s’est interrogé sur la possibilité de doter la nouvelle Rekord de quatre roues indépendantes. Mais finalement, le choix a été fait de conserver le classique essieu arrière rigide. Le travail a porté sur le système de guidage des roues afin d’améliorer le comportement routier. Le freinage demeure inchangé : il s’agit toujours d’un double circuit avec disques à l’avant et tambours à l’arrière. Sur la 1900, Opel propose un régulateur de la force de freinage dans le circuit hydraulique des roues arrière.

La Rekord D est proposée en finition standard ou L. Opel propose également le pack « Sprint ». Contrairement à la génération précédente, il ne reçoit plus un moteur plus puissant. Son équipement comprend des bandes noires sur les flancs, une calandre noir mat, des phares antibrouillards, des jantes sport, un volant sport et un compte-tours.

En septembre 1972, Opel rejoint la liste des constructeurs proposant un modèle à moteur Diesel. La Rekord D est dotée d’un nouveau moteur 2.1 litres Diesel. Elle se distingue des modèles à essence par un bossage central sur le capot. Pour des raisons fiscales, Opel propose en Italie une version 2 litres du moteur Diesel.

En janvier 1975, Opel modifie ses moteurs suite à la réduction du taux de plomb dans l’essence en Allemagne. Pour permettre aux mécaniques de bien fonctionner avec ce nouveau carburant, Opel en abaisse le taux de compression et la puissance. Ainsi, le moteur 1700 perd 6 ch tandis que le 1700 S est remplacé par un 1900 à basse compression. Le 1900 SH perd quant à lui 7 chevaux. Pour compenser cela, Opel propose un moteur 2 litres obtenu par augmentation de l’alésage à partir de septembre 1975.

Au terme d’une courte carrière de cinq ans, la Rekord D dépasse le million d’exemplaires produit. Ce chiffre n’inclut pas les modèles jumeaux produits sous les marques Chevrolet en Afrique du Sud et en Iran, Ranger en Belgique et en Suisse ou encore Saehan, le prédécesseur de Daewoo, en Corée du Sud. L’Opel Rekord D a également connu deux cousines : l’Opel Commodore B avec qui elle partage la carrosserie, mais dotée de moteurs 6 cylindres qui la place dans le segment supérieur, et la Vauxhall Victor FE produite au Royaume-Uni, qui utilise la même plate-forme et une cellule centrale identique, habillée d’une carrosserie légèrement restylée et équipée de moteurs Vauxhall. À l’été 1977, la Rekord D cède la place à la Rekord E.

Enregistrer

FICHE HISTORIQUE

Date Millésime Evènements Description
12/1971 Début de la production
01/1972
(Salon de Bruxelles)
MY 1972 Lancement
09/1972 MY 1973 Nouvelle version 2100 Diesel (2000 Diesel en Italie pour des raisons fiscales)
01/1973 Nouvelle version Série spéciale « Holiday » avec équipement plus riche
09/1974 MY 1975 Nouvelle version Introduction de la finition Berlina
01/1975 MY 1975 Améliorations Gamme de motorisation revue :
– 1.9 75 ch remplace 1.7S 83 ch
– Puissance réduite de 66 ch à 60 ch sur 1.7
– Puissance réduite de 97 ch à 90 ch sur 1.9 SH
07/1975 MY 1976 Nouvelle version Moteur 2,0 litres
07/1975 MY 1976 Améliorations Direction assistée disponible sur l’ensemble de la gamme
09/1976 MY 1977 Nouvelle version Série spéciale « Millionär » pour célébrer le millionième exemplaire produit de la Rekord D
07/1977 Fin de la production
Appellation Carrosserie Moteur/BV Période
1700 N 2p ou 4p 1.7N M4
1.7 A3
1972-1977
1975-1977
1700 S 2p ou 4p 1.7S M4 ou A3 1972-1974
1900 N 2p ou 4p 1.9N M4 ou A3 1975-1977
1900 S 2p ou 4p 1.9S M4 ou A3 1972-1977
2000 S 2p ou 4p 2.0S M4 ou A3 1975-1977
2100 D 2p ou 4p 2.1D M4 ou A3 1972-1977
  • Finition L disponible sur 1700, 1700 S, 1900 N, 1900 S, 2000 S et 2100 D
  • Finition Sprint en option sur 1700 S, 1900 N, 1900 S et 2000 S
  • Finition Berlina en option sur 1700 S, 1900 N, 1900 S, 2000 S et 2100 D

Par rapport à la gamme offerte par l’usine, les différents importateurs ont choisi les versions les plus adaptés à leur marché. À titre d’exemple et sans être exhaustif :

  • Une finition LS a été proposée en France ;
  • Les 1700 N et 2100 D n’ont pas été vendues en Suisse ;
  • Le Royaume-Uni n’a offert que les 1900 S, 2000 S et 2100 D ;
  • L’Italie dispose d’une version 2000 D à la place de la 2100 D pour des raisons fiscales.
DE de GB gb FR fr IT it ES es BE be NL nl
AT at CH ch SE se PT pt GR gr

Lieux de production : Allemagne, Rüsselsheim et Belgique, Anvers

Chiffres de production : 1 128 196 exemplaires toutes carrosseries confondues dont 858 551 berlines réparties comme suit :

Berline 2p

Berline 4p

1700 N

79 718

41 407

1700 S

91 734

58 980

1900 N

57 677

67 444

1900 S

113 441

160 366

2000 S

11 719

61 806

2000 D

150

34 421

2100 D

10 640

69 048

Total

365 079

493 472

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBerline tricorps 2 ou 4 portes 5 places
Poids à vide (kg)2 portes : de 1065 à 1250 kg
4 portes : de 1085 à 1270 kg

Bossage central sur le capot des versions Diesel

Empattement – e (cm)266,8
Longueur – L (cm)456,5 – 461
Largeur – l (cm)172
Hauteur – h (cm)141,5

Caractéristiques techniques

Structure monocoque et carrosserie autoporteuse en acier

  • Liste des moteurs et boîtes de vitesses disponibles

SÉRIE

DISPONIBLE

NON DISPONIBLE

Allume-cigares

X

Montre

X

Compte-tours

X

Feux de recul

X

Lave-glace électrique

X

Lunette arrière chauffante

X

Rétroviseur intérieur jour/nuit

X

Éclairage du coffre

X

Éclairage du compartiment moteur

X

Ceintures de sécurité à enrouleur

X

Pare-brise feuilleté

X

Sièges avant séparés

X

Dossiers des sièges inclinables en position couchette

X

Direction assistée

X

Peinture métallisée

X

Phares antibrouillard

X

Radio

X

L’Opel Rekord D est la première Opel équipée d’un moteur Diesel.