CITROËN AMI 6 Break

1964 – 1969

Pour compléter son milieu de gamme, Citroën propose un break Ami 6, trois ans après la sortie de la berline.

Tous les modèles du constructeur Citroën
Toutes les voitures françaises
Toutes les voitures moyennes inférieures
Toutes les voitures avec une carrosserie de break

Fiche préparée par Patrick Lemaire et rédigée par Laurent Pennequin

Votez pour ce modèle.

Autres appellations3CV break ou Dynam en Espagne
Plateformereprise de celle de la 2CV
DesignerFlaminio Bertoni

– SON HISTOIRE –

Lancée en 1961, la berline Ami 6 se démarque par un style original, qui, combinée à des problèmes de qualité au début de la production du modèle, pénalise quelque peu les ventes. Citroën décide donc de compléter la gamme avec un break dont le dessin plus consensuel et le caractère fonctionnel vont séduire les familles peu nombreuses et les professionnels recherchant un véhicule polyvalent.

Le break Ami 6 reprend les caractéristiques techniques et les finitions disponibles sur la berline. Il se permet même de proposer la version la plus luxueuse de la gamme, la Club, à l’automne 1967, soit un an avant la berline. Une dernière variante utilitaire, la Service à deux places, arrive en fin de carrière du modèle dans le courant de l’année 1968.

Au final, l’Ami 6 break remporte un bien meilleur succès que la berline, qui permet au modèle de décrocher le titre de voiture la plus vendue en France en 1966. Près de 555 000 breaks Ami 6 sont produits en 5 ans, tandis que la berline s’écoule en moins de 500 000 unités en 8 ans de carrière. Le break Ami 6 est remplacé par le break Ami 8 en 1969, ce dernier consistant surtout en un restyling de la voiture.

Enregistrer

FICHE HISTORIQUE

DateMillésimeEvènementsDescription
10/1964
(Salon de Paris)
MY 1965LancementPrésentation du Break Ami 6 en 3 versions : Normal, Familial à 5 places et Commerciale
09/1965MY 1966AméliorationsToit rigidifié par une nervure centrale
09/1966MY 1967AméliorationsL’alimentation électrique est revue, la batterie 6 volts et la dynamo font place à une batterie 12 volts et à un alternateur.
09/1966MY 1967Face-liftLa calandre se pare de barrettes horizontales.
06/1967AméliorationsPuissance augmentée de 25,5ch SAE à 28ch SAE
Vitres avant à double coulissement
06/1967Arrêt de la commercialisationL’Ami 6 n’est plus vendue en Amérique du Nord.
10/1967
(Salon de Paris)
MY 1968Nouvelle versionPrésentation de l’Ami 6 Club dont la finition est améliorée avec notamment les phares avant à double optique et une baguette en bas de caisse. Cette version reçoit les nouveaux feux arrière déjà montés sur la berline depuis l’été.
02/1968AméliorationsLes feux arrière ronds disparaissent au profit de feux trapézoïdaux sur le break.
05/1968AméliorationsLa puissance moteur passe de 28ch SAE à 35ch SAE (32ch DIN) grâce à une élévation du taux de compression (de 7,75:1 à 8,5:1) ainsi que par l’adoption d’un carburateur double corps.
05/1968Nouvelle versionBreak Service tôlé à 2 portes et 2 places qui sera disponible jusqu’en septembre 1969.
06/1968Nouvelle versionBreak Service vitré
09/1969Arrêt de la production
AppellationMoteur/BVMarchéPériode
Tourisme 4 pl2L 602cc M4EU1964-1969
Tourisme Familial 5 pl2L 602cc M4EU1964-1969
Confort 4 pl2L 602cc M4EU1964-1969
Confort Familial 5 pl2L 602cc M4EU1964-1969
Club2L 602cc M4US
EU
1965-1967
1967-1969
Commerciale2L 602cc M4EU1964-1969
Service 2 pl2L 602cc M4EU1968-1969
DE deGB gbFR frIT itES esBE beNL nl
AT atCH chSE seUS us

Lieux de production : France (Rennes la Janais), Belgique (Forest), Espagne (Vigo), et Portugal (Mangualde)

Chiffres de production : 551 880 breaks 4 ou 5 places et 3 518 breaks Service 2 places

FICHE TECHNIQUE

Carrosserie et dimensions

CarrosserieBreak 5 portes 2, 4 ou 5 places
Poids à vide (kg)De 690 à 730kg
Empattement – e (cm)240
Longueur – L (cm)396
Largeur – l (cm)152
Hauteur – h (cm)152

Caractéristiques techniques

Châssis plateforme en tôle d’acier et carrosserie boulonnée en acier (toit en plastique)

SÉRIEDISPONIBLENON DISPONIBLE
ChauffageX
AérateursX
CendrierX
DéflecteursX
Sièges AV séparésX
Pare-soleilX
Rétroviseur extérieurX
Lave-glaceX
RadioX
Allume-cigareX
Lunette arrière chauffanteX
Banquette AR amovible ou rabattableX (sauf Service)

LES DÉRIVÉS

En 1963, le carrossier Heuliez propose une déclinaison break à Citroën, une évolution qui conserve les portes arrière de la berline pour réduire les coûts du projet. Mais le constructeur préféra réaliser son propre break. L’usine en a même proposé une version ambulance.

Un passionné hollandais s’est fait plaisir en montant un système 4×4 Voisin sur une Ami 6 Break. D’autres transformations individuelles ont été réalisées en pick-up ou camionnette bâchée.

Votez pour ce modèle.

Les autres carrosseries


Vous aimez les voitures ?

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle Auto Forever.