Le marché mondial de l’automobile

Ventes de 2014 comparées à celles de 2005


En l’espace de neuf ans, le marché mondial de l’automobile a progressé de 34% malgré la crise. Pourtant de nombreux changements sont intervenus.

En premier lieu, la Chine a détrôné les États-Unis de la place de premier marché automobile mondial. Le marché américain était le premier marché mondial depuis plus d’un siècle.

Ensuite certains pays ont accompli de spectaculaires progressions tandis que d’autres ont connu des plongeons tout aussi spectaculaires. Ceci a complètement modifié la hiérarchie des pays dans le classement du marché automobile mondial. Voici quelques exemples :

  • Le Brésil a dépassé l’Allemagne en bondissant de la dixième à la quatrième place ;
  • L’Inde est entrée dans le Top 10 en sixième position ;
  • La Russie est passé devant la France ;
  • L’Italie a chuté de la septième à la douzième place ;
  • La dégradation a été encore plus sévère pour l’Espagne qui a reculé de la huitième à la dix-septième place.

Ces deux graphiques illustrent les dix premiers marchés mondiaux d’abord en 2005 puis en 2014.

Nous vous présentons dans le fichier joint les 70 marchés automobiles les plus importants dans le monde. Ils représentent 98,7% des ventes automobiles sur la planète.

Ces statistiques proviennent de l’OICA. Elles intègrent les voitures particulières, les véhicules utilitaires, les poids lourds et les cars. Les chiffres dans des zones grisées correspondent à des estimations.

Les 10 plus fortes croissances en volumes entre 2005 et 2014 représentent 24,4 millions de véhicules supplémentaires :

  1. Chine (hausse de 308% du marché) ;
  2. Brésil (hausse de 104% du marché) ;
  3. Inde (hausse 120% du marché) ;
  4. Russie (hausse de 41% du marché) ;
  5. Indonésie (hausse de 126% du marché) ;
  6. Corée du Sud (hausse de 45% du marché) ;
  7. Iran (hausse de 50% du marché) ;
  8. Arabie Saoudite (hausse de 46% du marché) ;
  9. Canada (hausse de 16% du marché) ;
  10. Égypte (hausse de 188% du marché).

Les 10 plus fortes régressions en volumes entre 2005 et 2014 représentent 4,2 millions de véhicules perdus :

    1. Italie (chute de 40% du marché) ;
    2. Espagne (chute de 50% du marché) ;
    3. États-Unis (chute de 4% du marché) ;
    4. France (chute de 15% du marché) ;
    5. Japon (chute de 5% du marché) ;
    6. Allemagne (chute de 7% du marché) ;
    7. Grèce (chute de 74% du marché) ;
    8. Ukraine (chute de 62% du marché) ;
    9. Taïwan (chute de 37% du marché) ;
    10. Roumanie (chute de 66% du marché).

La planète automobile a donc bien changé en l’espace de quelques années sous l’effet des mutations économiques mondiales à l’œuvre depuis 2008.