Ces voitures connues au nom inconnu

Cette semaine, nous allons présenter des modèles qui nous sont familiers mais dont le nom ne nous dit rien. Je précise qu’il ne s’agit pas de badge engineering littéralement « ingénierie du logo ». Je ne vois pas ce que l’ingénierie vient faire dans tout cela. Cette pratique consiste à prendre un modèle d’une marque pour le commercialiser sous une autre marque. C’est simplement du marketing qui se solde systématiquement par de piètres résultats commerciaux pour les modèles concernés.

Mais revenons à ces voitures connues au nom inconnu, elles sont donc vendues par leur constructeur d’origine mais adoptent un patronyme différent suivant les marchés. Nous pouvons nous demander pourquoi les marques agissent de la sorte. Elles réduisent la notoriété d’un modèle. Cela peut aussi créer de la confusion.

En fait, il existe trois raisons à cette pratique. La première est que le nom de modèle a déjà été déposé dans un autre pays. La seconde est liée à la signification du nom dans la langue ou la culture du pays visé. Enfin, la troisième est purement marketing c’est-à-dire sans raison apparente.

Les changements de noms les plus fréquents concernent la vente de modèles européens en Amérique du Nord et celle de modèles japonais en Europe. Mais il existe plein d’autres cas plutôt exotiques.

Nous allons donc passer en revue ces voitures connus au nom inconnu par constructeur.

ALFA ROMEO :

  • Sport Sedan : voici l’Alfetta nord-américaine pour les millésimes 1978 et 1979. Cette appellation est bien banale. Elle remplace le nom Alfetta suite au restyling du modèle. Alfa Romeo a peut-être voulu faire croire au consommateur américain qu’il s’agissait d’une nouvelle voiture.
  • Milano : c’est le nom de l’Alfa 75 outre-Atlantique qui connut trois années modèles là-bas de 1987 à 1989.

AUDI :

  • Fox : non ce n’est pas une Volkswagen mais bien une Audi. Voici donc l’Audi 80 1ère génération sous son nom américain.
  • 4000 : c’est le nom de l’Audi 80 en Amérique du Nord. L’appellation 4000 fait référence au nombre de cylindres du moteur, à savoir quatre dans le cas de ce modèle.
  • 90 : c’est l’appellation de l’Audi 80 (B4) outre-Atlantique. Ce patronyme qui disparut en 1991 en Europe, résista donc jusqu’en 1995 aux États-Unis.
  • 5000 : appellation nord-américaine de l’Audi 100 entre 1978 et 1988. Le chiffre de 5000 symbolise un moteur à cinq cylindres.

CITROËN :

  • Synergie : voici le nom du monospace Evasion pour le marché britannique ;
  • Dispatch : c’est le fourgon Jumpy pour les marchés anglophones (Royaume Uni, Irlande et Australie) ;
  • Relay : comme son petit frère, le fourgon Jumper change de nom pour les marchés anglophones (Royaume Uni, Irlande et Australie).

FIAT :

  • 147 : nom de la Fiat 127 au Brésil où elle est produite localement à partir de 1976.
  • Spazio : nom de la Fiat 127 en Argentine ;
  • Mille : c’est le nom que prend la Uno de base en Amérique du Sud à partir de 1993 et jusqu’à la fin de sa carrière là-bas en 2013.
  • Ritmo : appellation de la Fiat Bravo (tipo 198 lancée en 2007) en Australie. Aux antipodes, le nom de Bravo correspond à un pick up Holden, dérivé d’un modèle Isuzu.
  • Strada : patronyme de la Fiat Ritmo au Royaume Uni et aux États-Unis ;
  • Brava : c’est le nom de la 131 en Amérique du Nord à partir du millésime 1978 et jusqu’en 1981.

FORD :

  • Cortina : nom de la Taunus (série TC à partir de 1976) sur le marché britannique ;
  • Contour : nom de la Mondeo (génération 1993-2000) en Amérique du Nord. La partie avant est différente du modèle européen jusqu’en 1996. L’arrière restera spécifique tout au long de la carrière de la voiture.
  • Fusion : nom de la Mondeo (modèle lancé en 2013) en Amérique du Nord, Amérique du Sud et Afrique du Sud. L’appellation Mondeo est pour l’Europe, la Chine et l’Australie.
  • Granada : nom de la Scorpio entre 1985 et 1994 sur le marché britannique.

HONDA :

  • City : nom de la Jazz des années 1980 au Japon ;
  • Fit : nom de la Jazz des années 2000 au Japon et en Amérique du Nord ;
  • Vezel : nom du crossover HR-V des années 2010 au Japon et en Chine. Ce modèle s’appelle aussi HR-V sur le marché nord-américain.
  • Edix : nom du monospace FR-V au Japon ;
  • Odyssey : appellation du monospace Shuttle des années 1990 au Japon, en Amérique du Nord et au Royaume Uni.

HYUNDAI

  • Sonica : nom de la Sonata sur le marché italien ;
  • Tuscani : nom du Coupé en Corée du Sud ;
  • Tiburon : nom du Coupé sur les marchés nord-américain, australien et sud-africain.

JEEP

  • Liberty : appellation de la Cherokee dans les années 2000 sur le marché nord-américain.

LANCIA

  • Scorpion : nom aux États-Unis de la Monte Carlo, ce patronyme étant aussi celui d’une Chevrolet sur ce marché.

MAZDA

Ce constructeur utilise des noms complets pour ses voitures sur le marché japonais. En revanche, celles-ci utilisent une appellation chiffrée à l’exportation. Cette façon de faire perdure depuis les années 1970.

  • Familia : nom de la 323 au Japon de 1977 à 2003. Aux États-Unis, la Familia a reçu le patronyme GLC (Great Little Car se traduisant par super petite voiture) jusqu’en 1990. Elle s’est ensuite appelée Protege.
  • Lantis : nom de la 323F au Japon entre 1994 et 1998 ;
  • Axela : nom de la Mazda3 au Japon depuis 2003 ;
  • Roadster : nom de la MX-5 au Japon qui s’appelle aussi Miata en Amérique du Nord ;
  • Capella : nom de la 626 au Japon de 1978 à 2002 ;
  • Cronos : nom de la 626 (génération 1991-1997) au Japon ;
  • Atenza : nom de la Mazda6 au Japon depuis 2002 ;
  • Savanna : appellation de la RX-7 au Japon entre 1978 et 1991. Le patronyme était toutefois suivi du sigle RX-7.
  • Luce : nom de la 929 au Japon entre 1972 et 1991 ;
  • Millenia : nom de la Xedos 9 en Amérique du Nord et au Japon.

MERCEDES-BENZ

  • 300D W115 : appellation en Amérique du Nord de la 240D 3.0. Le nom américain de cette version est plus logique et flatteur que celui de son homologue européen. Source photos : Benzworld.org
  • Classe V : nom du Viano sur le marché japonais. Les gros monospaces sont symboles de prestige au pays du soleil levant. La marque à l’étoile a sans doute préféré assimiler ce modèle utilitaire au reste de la gamme sur ce marché. L’appellation Classe V était d’ailleurs utilisée sur la génération précédente. Elle a été reprise en Europe sur le dernier modèle.
  • Valente : nom du Viano sur le marché australien. Il s’agit d’une version plus basique du Viano.
  • Metris : nom du Vito sur le marché nord-américain où il est commercialisé pour la première fois à partir de 2015.

MITSUBISHI

  • GTO : nom de la 3000GT sur le marché japonais. On comprend que cette appellation n’ait pas franchi les limites de l’archipel nippon. Ferrari aurait sans doute peu apprécié.
  • Montero : nom du Pajero dans les pays hispanophones et en Amérique du Nord. Le mot Pajero a une connotation vulgaire en espagnol. Imagineriez-vous une voiture s’appelant Branleur en dans les pays francophones … pas vraiment et bien pour les hispanophones Mitsubishi Pajero signifie Mitsubishi Branleur.
  • Shogun : nom du Pajero dans les îles britanniques.

NISSAN

  • March : c’est le nom de la Micra au Japon depuis 1982 ;
  • Pulsar : le nom est désormais connu chez nous mais il désignait les voitures connues chez nous comme Cherry, Sunny et Almera sur les marchés japonais et australien.
  • Silvia : nom des 200SX (type S12 et S14) au Japon ;
  • 180SX : nom de la 200SX type S13 au Japon. La dénomination est plus logique qu’en Europe étant donné que le moteur de la voiture était un 1,8 turbo.
  • Fairlady : ce nom charmant correspond au Japon aux modèles 240Z/260Z/280Z ; 280ZX ; 300ZX ; 350Z et 370Z.
  • Mistral : appellation au Japon du Terrano II. Une référence à la Méditerranée pour ce tout-terrain produit en Espagne et exporté au Japon.
  • Datsun : le nom fait bien référence à un modèle et non pas à la marque. Il correspond au Pick Up sur le marché japonais entre 1985 et 2002.

OPEL

  • Vita : appellation de la Corsa sur le marché japonais, la Corsa étant là-bas un modèle Toyota.

PEUGEOT

  • 207 : c’est le nom en Amérique latine et en Chine de la Peugeot 206 restylée connue chez nous comme 206+. La Peugeot 207 européenne n’a pas été commercialisée en dehors de l’Europe, du Japon et de l’Australie.
  • Ranch : appellation du Partner de première génération sur le marché italien.

RENAULT

  • Lutecia : voici l’appellation de la Clio au Japon où le nom de Clio correspond à celui d’un réseau de distribution Honda. La Clio s’y prénomme donc Lutecia depuis 1990.
  • Alliance : nom de la Renault 9 en Amérique du Nord ;
  • Encore : nom de la Renault 11 en Amérique du Nord ;
  • 177 : nom de la Renault 17 en Italie où le nombre dix-sept porte malheur ;
  • Medallion : la Renault 21 a été présentée sous le nom de Medallion sur le marché nord-américain. Sa partie avant était différente du modèle européen. La carrière du modèle dura un court millésime (1987) sous la marque Renault suite à la cession des activités américaines de la marque au groupe Chrysler. La voiture fut ensuite commercialisée par la marque Eagle pendant les années modèles 1988 et 1989. Vous trouverez plus de détail dans cet article : Renault Medallion, la dernière Renault yankee.
  • Safrane : nom de la Latitude au Mexique et au Moyen Orient ;
  • Rapid : nom de la fourgonnette Express en Allemagne qui se nomme aussi Extra au Royaume Uni et en Irlande.

ROVER

  • Metro : nom de la 100 sur le marché britannique.

SKODA

  • Laura : nom de l’Octavia 2ème génération sur le marché indien.

SUBARU

  • Liberty : appellation de la Legacy sur le marché australien.

TALBOT

TOYOTA

  • Echo : nom de la Yaris 1ère génération sur le marché australien ;
  • Vitz : nom de la Yaris au Japon depuis 1999 ;
  • Ist : appellation de l’Urban Cruiser au Japon ;
  • Fun Cargo : nom de la Yaris Verso au Japon ;
  • Ractis : appellation du petit monospace Verso-S au Japon ;
  • Cynos : nom du coupé Paseo des années 1990 au Japon ;
  • Corolla : appellation de l’Auris sur le marché australien ;
  • Sprinter Cielo : nom de la Corolla liftback au Japon ;
  • Sprinter Carib : nom de la Tercel 4×4 break puis de la Corolla Escape au Japon ;
  • Corona : appellation de la Carina II et de la Carina E sur le marché japonais ;
  • Scepter : nom de la Camry type XV10 au Japon ;
  • Tarago : appellation du monospace Previa en Australie depuis 1990.

VOLKSWAGEN

  • Derby : nom de la Polo Classic au Mexique ;
  • Vento : la Polo Sedan est vendue en Inde sous cette appellation depuis 2010.
  • Rabbit : sur le marché nord-américain, la Golf 1 et la Golf 5 s’appellent Rabbit. La Golf 5 recevait un moteur 5 cylindres de 2,5l.
  • Jetta : nom de la Vento et de la Bora en Amérique du Nord et en Afrique du Sud ;
  • Dasher : nom de la Passat 1ère génération en Amérique du Nord ;
  • Quantum : nom de la Santana et de la Passat Variant sur le marché nord-américain. Ce nom a été aussi utilisé pour la Passat Variant au Brésil.
  • Eurovan : nom de la Caravelle T4 en Amérique du Nord.

Nous terminerons cet article avec la Volkswagen Coccinelle et ses nombreux noms ou plutôt surnoms suivant les pays. À son lancement commercial après-guerre, la Volkswagen Type 1 n’a pas de nom commercial. C’est alors la Volkswagen. En 1954, elle est officiellement nommée Volkswagen 1200. Son nom évolue alors au gré des versions : 1300, 1500, 1302, 1303 et enfin 1600. Au Brésil, elle reçoit le patronyme officiel de Fusca. Dans les autres pays, ce sont les surnoms qui prévalent. Ainsi, il convient de parler de la Käfer en Allemagne, de la Beetle aux États-Unis et au Royaume Uni, de la Coccinelle en France, de la Maggiolino en Italie, de l’Escarabajo en Espagne, de la Carocha au Portugal et de la Kever au Pays Bas. Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. La toute dernière Beetle, lancée en 2011, se prénomme d’ailleurs, et officiellement cette fois, Coccinelle en France et Maggiolino en Italie.

Cet article n’a pas la prétention de lister toutes les variantes d’appellations qu’on put recevoir des modèles de toutes les marques automobiles de la planète.

Toutefois n’hésitez pas à nous indiquer en commentaire des voitures connues au nom inconnu ne figurant pas dans cette liste.

Pour approfondir sur ce sujet, je vous recommande la lecture des deux articles suivants :

Le casse-tête des noms de voitures

Les pires noms de voitures (en anglais)

1 réponse
  1. Freditane
    Freditane dit :

    Petite anecdote amusante, à Hong Kong, en Malaisie et en Indonésie l’Alfa Roméo 164 était rebaptisée 168, le chiffre 4 étant considéré comme portant malheur alors que le chiffre 8 est connoté positivement. On pense aussi à la Renault 5 qui s’appelait LeCar sur le marché américain.

Les commentaires sont désactivés.