Des petites sportives Renault dans le Mâconnais

Texte : Laurent Pennequin ; Photos : Martial Marrocco

Par une matinée automnale, sept petites bombinettes Renault se sont réunis pour une balade dans la campagne mâconnaise. 60 ans d’histoire ont défilé sur les routes ce jour-là.

Le plateau se composait d’une Renault 4CV 1063, d’une Renault 5 Alpine, d’une Renault 5 Alpine Turbo, d’une Renault 5 Turbo 2, d’une Renault Clio 16S, d’une Renault Clio Williams et d’une Renault Clio 3 RS. Ouf !

La 4CV en course dès 1948


Nous commençons avec la doyenne : la 4CV 1063 de Jacques, grand amateur du modèle. Cette auto est une réplique élaborée pour approcher le plus possible le style et la mécanique d’une 1063 originale, construite en seulement 70 exemplaires entre 1951 et 1952. La voiture de base est une version 1062 de 1954. Les évolutions apportées à la voiture sont les suivantes : des ailes arrière découpées, un bouchon de réservoir d’essence spécifique sur la custode arrière droite, des roues et freins de Juvaquatre, une boîte à cinq vitesses à crabot et un moteur porté à 904cc à partir d’un bloc de Dauphine. Cette mécanique comporte des pipes d’admission Autobleu refaites suivant les plans d’époque par Mecaparts à Bourges. Un carburateur Weber assure l’alimentation. Le moulin peut prendre 5000 à 6000 tours par minute avec un vilebrequin à seulement trois paliers !