Volvo 1800ES, la belle suédoise robuste

Texte : Laurent Pennequin ; Photos : Pascal Trombetta

Pascal rêve d’une voiture de collection mais il craint que le manque de fiabilité d’une voiture ancienne gâche quelque peu le plaisir. Un ami lui conseille alors de rechercher une vieille Volvo.

Pourquoi cette voiture ?


En 2010, il tombe sur l’annonce d’un coupé break de chasse Volvo 1800ES. C’est le coup de foudre. Ce modèle lui rappelle un souvenir d’enfance sur la route des vacances. Des hollandais rejoignaient alors le soleil et la mer à bord d’une Volvo 1800ES de couleur orange.

L’atout séduction du coupé 1800ES est sa ligne très seventies qui fait craquer Pascal. Cette voiture attire même régulièrement les regards des enfants et des femmes dans la rue. Elle plaît par son élégance et sa pureté.

L’affaire se conclut rapidement. Cette Volvo 1800ES de 1973 possède un historique complet qui révèle qu’elle a eu de nombreux propriétaires. Elle porte très bien ses 189 000 kilomètres.

La Volvo 1800ES s’est vendue seulement à quelques centaines d’unités en France. Ce faible succès s’explique par un prix prohibitif en raison d’un coût de fabrication et de droits de douane élevés. Son positionnement intermédiaire rend sa carrière difficile face à la concurrence : beaucoup plus chère qu’un coupé de classe moyenne telle qu’une Ford Capri mais pas assez haut de gamme comme un coupé Mercedes 250C.

La voiture de Pascal possède deux équipements exclusifs : un toit ouvrant et des vitres avant à commande électrique. Pourtant, ceux-ci ne figurent pas au catalogue officiel de Volvo. La voiture a été livrée ainsi d’origine. Il pourrait s’agir d’une commande spéciale qui aurait été livrée au directeur de la concession Volvo de Bordeaux.

Conduite et performances :


Une Volvo 1800ES apparaissait déjà obsolète au début des années 1970 avec son essieu rigide et son moteur en fonte. En effet, sa conception remonte à la fin des années 1950.

Ainsi la voiture pêche par sa lourdeur. Son comportement peut se révéler délicat sous la pluie. Sa commande de boîte est dure à manier. Les freinages doivent être anticipés pour éviter les mauvaises surprises.

Ce n’est ni une sportive, ni une auto pour la ville. Ce break de chasse aime faire de longs trajets routiers en étant conduit paisiblement.

Confort et fonctionnalités :


L’auto offre un bon confort. Le bruit envahit néanmoins l’habitacle. À bord, on se trouve assis bas sur la route. Nous sommes bien dans un coupé. Les larges surfaces vitrées garantissent une bonne visibilité. Le hayon arrière ajoute un caractère fonctionnel bien pratique. C’est tout l’avantage du concept break de chasse.

En bonne Volvo, la 1800ES se distingue par des équipements de sécurité qui n’étaient pas encore disponible chez la concurrence, comme le voyant de rappel de bouclage des ceintures de sécurité par exemple.

Pour une voiture qui vient du froid, le dispositif de chauffage assure toujours une température élevée dans l’habitacle même lorsqu’il est éteint. Ceci était tellement problématique que Pascal a décidé de le débrancher complètement en retirant les durites qui l’alimentait.

Qualité et coûts :


La réputation de fiabilité des Volvo n’est plus à faire. Le modèle 1800ES se caractérise par sa simplicité et par sa solidité.

Après son achat en 2010, la voiture reçoit une grosse révision mécanique. Pascal choisit aussi de réparer les bobos de carrosserie de cette grande dame et de lui offrir une nouvelle peinture. Depuis, l’heureux propriétaire ne déplore qu’une seule panne. La pompe à essence d’origine a dû être remplacée en 2012. Après 39 ans de bons et loyaux services, on ne lui en voudra pas.

L’anecdote du propriétaire :


Pascal et sa Volvo 1800ES résident désormais en Espagne. Vous comprenez maintenant pourquoi le fait d’avoir ôté le chauffage de la voiture n’est pas vraiment un problème. Il est possible que ce soit l’unique 1800ES en circulation dans ce pays où elle n’a pas été commercialisée.

Pour terminer, la dernière Volvo V40 fait un clin d’œil à son illustre aïeule. Elle reprend la nervure latérale si caractéristique de la P1800 sur la partie supérieure de sa porte arrière. Merci de m’avoir fait remarquer ce détail.